Loi de finances 2020: plusieurs mesures au profit de l’investissement productif

ALGER- La loi de finances 2020, signée mercredi par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, prévoit plusieurs mesures pour encourager l’investissement productif en Algérie. Parmi les dispositions législatives inscrites dans ce sens, figurent des mesures incitatives fiscales au profit des start-up et la création de 4 types de zones industrielles à travers le pays en vue d’abriter ces start-up et créer un fond pour les soutenir. Dans l’objectif d’améliorer le climat des investissements, la loi a abrogé la règle 51/49% pour les secteurs économiques non stratégiques et a autorisé le…

Lire ...

Le vote à l’étranger et dans les bureaux itinérants se poursuit dans de “bonnes conditions”

L’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a assuré mercredi que le vote de la communauté nationale établie à l’étranger ainsi que dans les bureaux itinérants, pour l’élection présidentielle du 12 décembre, se poursuivait de “manière régulière” et “dans de bonnes conditions”. Mohamed-Chérif Belmihoub, membre de l’ANIE, a souligné que le vote de la communauté nationale établie à l’étranger, qui a débuté samedi dernier, et celui des bureaux itinérants, entamé lundi, se poursuit de “manière régulière” et “dans de bonnes conditions, conformes à la loi électorale”. Précisant que l’ANIE n’a enregistré “aucune…

Lire ...

Le chef de l’Etat signe la loi de Finances 2020

Le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, a signé mercredi la loi de Finances de 2020, lors d’un Conseil des ministres qu’il a présidé. La loi, adoptée le 28 novembre par le Conseil de la Nation et le 14 novembre par l’APN, prévoit un déficit budgétaire de -1.533,4 milliards (mds) DA (-7% du PIB) et un déficit du Trésor de -2.435,6 mds DA (-11,4% du PIB). Elle prévoit également une baisse de 8,6% à 7.823 mds DA des dépenses publiques, avec un recul de 1,2% des dépenses de fonctionnement et de…

Lire ...

CALMOS !

Cette expression argotique empruntée aux films et aux séries policières convient à la situation qui prévaut actuellement dans le pays à un jour de l’élection présidentielle. 12 personnalités connues et respectées par l’opinion et parmi eux l’opposant sans concession, ce défenseur émérite des droits de l’homme, Ali Yahia Abdenour mais aussi Maitre Bouchachi et Ahmed Taleb Ibrahimi ont appelé le pouvoir et les Algériens qui manifestent contre la tenue de ce scrutin de jeudi à la retenue et au respect des opinions. Le droit de manifester ce jour là ne…

Lire ...

La cour des comptes se réveille

Après un sommeil profond qui s’assimilait à un coma la prestigieuse cour des comptes mise en place sous la présidence de Liamine Zéroual et réactivée pour la forme par Abdelaziz Bouteflika qui l’a finalement réduite au silence vient de se réveiller ou plutôt on l’a réanimée trois jours avant l’élection du 12 décembre. Etrange coïncidence en effet. On s’attendait pour le moins que  la réactivation de cette cour se fasse au lendemain même de la nomination de Bedoui. Cela aurait paru plus sérieux mais cela n’a pas été le cas.…

Lire ...

Modalités de traitement des comptes devises des particuliers: les explications de la BA

Les mesures adoptées dans le traitement par les banques des opérations sur les comptes devises des particuliers s’inscrivent dans le cadre des directives de la Banque d’Algérie (BA), visant à promouvoir l’inclusion financière, a précisé la BA dans une nouvelle note adressée aux banques et établissements financiers. Suite aux questions et aux interrogations qui ont été soulevées concernant les modalités pratiques en matière de traitement par les banques des opérations sur les comptes devises de leur clientèle, la Banque d’Algérie a indiqué que “les mesures à adopter dans le traitement…

Lire ...

La justice en vitesse de croisière : Hamel, Haddad, Ouyahia, Sellal de nouveau devant le juge

Selon certaines chaines de TV qui ont rapporté  l’information ce soir, la Justice algérienne a décidé d’accélérer la cadence dans le traitement des dossiers de corruption dans sont impliqués d’ex-hauts responsables et leurs familles. Parmi les dossiers concernés, celui d’Abdelghani Hamel, ex-Directeur général de la Sûreté nationale. Celui-ci est poursuivi pour enrichissement illicite, blanchiment d’argent, abus d’influence et de fonction. Le procès d’Abdelghani Hamel serait ainsi prévu pour les prochains jours. Par ailleurs, le dossier d’Ali Haddad sera également accéléré. L’ex-président du Forum des Chefs d’entreprises et PDG de l’ETRHB…

Lire ...

Fin d’un procès qualifié d’inédit Un verdict diversement apprécié

Finalement le juge qui a présidé la cours lors d’un procès qualifié d’inédit et unique dans les annales de la justice algérienne n’a pas confirmé les peines requises par le procureur. Il  a allégé  les peines des deux ex premiers ministres, de deux ministres, acquittant un troisième et fait de même mais en mieux pour les hommes d’affaires dont le sourire à l’énoncé du verdict montrait un grand soulagement. A l’extérieur la foule présente mais contenue grâce à un dispositif policier impressionnant qui avait pris place tôt dans la matinée…

Lire ...

Il s’en sort plutôt bien

Il s’agit d’Ali Benflis. Tout le monde en parle, du moins ceux qui se sont fait à l’idée d’aller voter. Même les médias étrangers le présentent comme favori. C’est lui qu’on montre le plus souvent et on ne parle pas des quatre autres, lesquels pour ces médias ne font que de la figuration. Indépendamment de la participation à ce scrutin qui sera forcément faible considérant le refus de toute une grande région du pays qui boycottera ce vote la partie restante qui ne sera pas consistante mais suffisante pour valider…

Lire ...
RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn