35 ème vendredi de mobilisation/ La même détermination

Ils étaient aussi nombreux sinon plus que vendredi dernier les manifestants de ce 35 ème vendredi de mobilisation populaire. Les mêmes slogans sont repris en chœur par les manifestants . Rejet de l’élection du 12 décembre dans les conditions voulues par le pouvoir et libération de tous les détenus d’opinion emprisonnés et qui dépassent actuellement la centaine d’individus incarcérés pour ce motif. A Alger le dispositif policier maintenu comme le furent les vendredis précédents n’était pas offensif comme cela avait été le cas ces dernières semaines. Bien que présent et…

Lire ...

28 SYNDICATS AUTONOMES APPELLENT A UNE GREVE GENERALE

La confédération des syndicats algériens (CSA) appelle le monde du travail à une grève générale prévue pour le 29 du mois courant. L’objet t de cette grève concerne le retrait du projet de  loi sur les hydrocarbures. Dans le communiqué rendu public, hier, la CSA  reprend la revendication exprimée vendredi dernier par la rue celle de retirer le projet de la nouvelle loi sur les hydrocarbures qui doit atterrir devant les députés prochainement. Les syndicalistes expriment leur refus catégorique à cette loi coupable, selon eux de bradage de la souveraineté…

Lire ...

Analyse économique « L’informel a pris des dimensions énormes »

Barka a tenté de répondre à certaines questions d’actualité. Il estime à cet effet que la transparence des finances publiques permet principalement de faciliter l’attrait des investisseurs et des bailleurs de fonds. Les experts estiment que la levée des obstacles qui entravent l’investissement, les IDE notamment, se posent comme des préalables à une croissance forte et durable. ZineBarka : Je suis tout à fait d’accord avec ce constat des experts sur l’origine du blocage multiforme de la croissance économique en Algérie. Il est indéniable que des obstacles sérieux se dressent…

Lire ...

L’informel Devenu puissant

BoubekeurSellami, président de l’association nationale des conseiller fiscaux, a indiqué que notre système fiscal est l’un des plus compliqué au monde, avec des pressions fiscales et une absence de justice devant l’impôt.  « L’informel est devenu très important et puissant, face à l’absence des autorités », selon lui « l’Etat a opté pour la paix sociale, et évite d’affronter ce système qui nuit beaucoup à l’économie ». A indiqué M Sallemiprésident de l’association nationale des conseiller fiscaux  Sellami, qui était l’invité de la radio nationale ce lundi, est revenu sur les points faibles que…

Lire ...

Actions du Gouvernementale : relance de l’économie et développement du Sud

Lors de la réunion du Conseil des ministres tenus sous la présidence du chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, les principaux axes de l’action du gouvernement et ses décisions, ont été clairement définis. Ainsi, « l’action du Gouvernement a été marquée, durant cette période précise, par une intensification du travail de terrain et des visites d’inspection des membres du Gouvernement pour s’enquérir des préoccupations quotidiennes des citoyens et prendre les mesures urgentes pour leur prise en charge ». De même, il a été décidé la préservation des entreprises économiques nationales et des emplois…

Lire ...

(VIDÉO)SAIEB corrige karoui :La loi interdit les tribunaux d’exception

Le premier débat en son genre a lieu hier soir entre les deux candidats à la Présidentielle. Kaïs Saïed et Nabil Karoui, face à face, ont présenté leurs programmes et leurs visions des choses lors du débat télévisé diffusé sur plusieurs chaines télé et stations radio. Un « débat historique », annoncent d’emblée les deux journalistes qui animent ce face-à-face diffusé sur la plupart des chaînes du pays entre deux candidats diamétralement opposés. Sécurité, diplomatie… ce débat abordant les principales prérogatives présidentielles clôt une campagne rocambolesque dans le berceau des printemps arabes…

Lire ...

ON NOUS OBSERVE

Bien que l’on évoque plus la situation de l’Algérie dans les grandes chaines de télévision étrangères et françaises en premier les pays occidentaux et moyen orientaux ne cessent de nous observer à la loupe mais sans faire de commentaires. Même les Américains qui ne s’embarrassent pas pourtant de scrupules pour dénoncer  les atteintes aux droits des citoyens qui s’expriment pacifiquement pour réclamer la démocratie font preuve d’une certaine mollesse. Ont –ils reçu des assurances qu’une fois un président élu ils seraient accueillis à bras ouverts en Algérie et qu’ils pourraient…

Lire ...

L’étrange silence d’Ali Benflis

Après avoir accepté d’être candidat à cette élection du 12 décembre en faisant prévaloir que seule l’élection d’un président de la république représente un début de la fin de la crise politique que traverse le pays depuis le 22 février dernier, le leader de Talai el Hourriette se fait de plus en plus discret . Est-il en train de changer d’avis ? Ou s’agit –il d’une stratégie consistant à reculer pour mieux sauter ? Après avoir fustigé Tebboune en l’accusant d’être un pion du système de gouvernance dont il faisait partie ,…

Lire ...

ELECTION DU 12 DECEMBRE : QUI AURA LE DERNIER MOT ?

34ème vendredi de la  mobilisation populaire et celle-ci est toujours intacte, voire plus importante si on considère son étendue à travers l’ensemble du territoire national. Jusqu’ici on s’est plutôt focalisé sur la capitale alors qu’hier à Oran, Constantine, Mostaganem et d’autres villes du pays c’est par dizaines de  milliers que les gens sont sortis manifester, démontrant une détermination sans faille. Les slogans sont les  mêmes et certains sont plus précis. Tous font état d’un rejet des élections du 12  décembre si ceux qui font encore partie du système instauré par…

Lire ...

Pétrole: Baisse de la production Opep en septembre

L’organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a enregistré un fort recul de sa production au mois de septembre, dû principalement à une chute de la production de l’Arabie saoudite provoquée par une attaque, selon son rapport mensuel publié jeudi. L’OPEP a ainsi vu sa production baisser à 28,491 millions de barils par jours (Mb/j), soit un recul de 1,318 Mb/j, sous l’impact de la chute de la production saoudienne. Celle-ci a plongé de 1,28 Mb/j, à 8,564 Mb/j, selon des sources secondaires (indirectes) citées dans le rapport. La part de…

Lire ...
RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn