Plateau du Golan : l’UE refuse de reconnaître la “souveraineté” d’Israël

 L’Union européenne (UE) refuse de reconnaitre la “souveraineté” d’Israël sur le plateau du Golan syrien occupée et juge dangereuse la volonté de modifier le tracé des frontières manu militari, a affirmé Federica Mogherini, cheffe de la diplomatie européenne lors de son intervention mardi au Parlement européen. “L’UE ne reconnaît pas la souveraineté d’Israël sur les territoires occupés et cette position, réitérée maintes fois, s’applique pour le plateau du Golan” occupée et annexé en 1967 par Israël, a-t-elle déclaré lors d’un débat avec les eurodéputés réunis à Strasbourg pour leur dernière…

Lire ...

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mercredi en Asie, après des estimations d’une baisse inattendue des réserves de brut aux Etats-Unis, qui s’ajoute à l’impact des sanctions américaines contre l’Iran et le Venezuela. Vers 05H50 GMT, le baril de “light sweet crude” (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI),, référence américaine du brut, pour livraison en mai, gagnait 45 cents à 64,50 dollars dans les échanges électroniques en Asie. Le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord,, référence européenne, pour juin, gagnait 28 cents, à 72,00 dollars. La fédération privée American Petroleum Institute…

Lire ...

Pourquoi faire une fixation pour élire un président de la République ?

L’Algérie post indépendance s’est toujours focalisée sur la personnalité d’un président de la République, détenteur de tous les pouvoirs. Cela a commencé avec Boumediene, franchement mal à l’aise dans sa fonction de président du conseil de la Révolution installé par lui à la suite du coup d’Etat fomenté par lui pour destituer Ben Bella. Il voulait se donner une légitimité et s’est fait lire président. Cela a continué avec Chadli, poussé à la démission par ceux qui l’avaient proposé comme président, élu lui aussi, Zéroual également  était élu par le…

Lire ...

Malaise profond au sein de la police nationale

Plusieurs voix anonymes dans la police nationale préférant garder l’anonymat et cela se comprend dans la mesure où ils risquent de perdre leur poste qui les fait vivre et subvenir aux besoins vitaux de leurs familles parlent ouvertement aux citoyens et à leur entourage immédiat en leur faisant savoir qu’ils sont à fond avec le mouvement citoyen et que leur tache de maintien de l’ordre au cours des manifestations populaires les rebute au plus haut point mais disent-ils ils ne peuvent faire autrement. Les dernières répressions exercées contre des manifestants…

Lire ...

Un des trois B jette l’éponge

Le trio B est amputé d’un membre. Il en reste deux .L’un des trois  est le verrou principal. Il s’agit d’Abdelkader Bensalah. Celui qui vient de démissionner, en l’occurrence Tayeb Belaiz, qu’on qualifiait de têtu, s’est finalement rendu à la raison. Il reste le président par intérim, celui que le peuple déteste. Selon des sources concordantes il ne tardera pas lui aussi à imiter son vieil ami Belaiz. Il restera alors Bedoui mais celui-ci n’a même pas besoin de démissionner puisque sans président son poste est illégitime. La détermination plus forte…

Lire ...

Forum Lafargeholcim « La Re-matérialisation de la construction» en débat

350 experts participants représentants 55 pays dont l’Algérie, vont se concentrer « la Re-matérialisation de la construction ». Une thématique visant à d’aller vers une construction durable. Ce panel de professionnels de  l’architecture, de l’ingénierie, de la planification et de l’industrie du bâtiment et de la construction, se sont réunis pour accélérer leur contribution à la création d’un environnement bâti plus durable. Le Forum LafargeHolcim « Re-matérialiser la construction » a été organisé par l’Université américaine du Caire (AUC), avec des délégués de 55 pays. Plus de 1.200 personnes ont assisté à la séance…

Lire ...

Quelles réformes économiques pour un pays qui n’a plus de repères ?

Bouteflika et consorts avaient prévu des réformes économiques qu’ils auraient mis en place s’ils savaient été maintenus au pouvoir. Ce n’est manifestement plus le cas même si certains cercles du pouvoir décapité espèrent revenir aux commandes pour les mettre sur rail. A présent que tout a été chamboulé et que l’image de Bouteflika est ternie à jamais toutes les réformes concoctées dans le plus grand secret et qui devaient servir à enrichir une classe d’affairistes sans scrupules aidée par cet Etat à se constituer comme un partenaire incontournable auquel tout…

Lire ...

La manifestation du 12 avril rappelle celle d’octobre 1961

Il y a des souvenirs qui reviennent à la mémoire de ceux qui les ont vécus. C’est ainsi que la grande manifestation du vendredi 12 avril rappelle celle d’octobre 1961 où le peuple de la Casbah manifesta pour la première fois en criant à la face des gardes mobiles et militaires français leur espoir de liberté. A un mégaphone qui leur entonnait » Qu’est-ce que vous voulez ? » La foule répondit « L’Istiqlal ». Ce vendredi 12 avril ce sont tous les Algérois qui sont descendus dans les rues d’Alger manifester  pour cette seconde…

Lire ...

Le ministre des affaires étrangères turc attaque la France :« Nous n’avons pas oublié ce qu’il s’est passé au Rwanda et en Algérie »

Une violente altercation a opposé  avant-hier,  le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu et la députée française LREM (le parti de Macron) Sonia Krimi lors d’une réunion de l’Assemblée parlementaire de l’Otan en Turquie, rapporte l’agence AFP. Cet accrochage est survenu au lendemain de la parution dans le journal officiel en France du décret instaurant une commémoration annuelle, le 24 avril, du « génocide arménien » de 1915. A l’ouverture, vendredi, de la réunion de l’Assemblée parlementaire de l’Otan à Antalya (sud), le président du Parlement turc Mustafa Sentop,…

Lire ...
RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn