Lyon: le suspect toujours introuvable au lendemain de l’explosion d’un colis piégé

Un colis piégé a explosé ce vendredi, vers 17h30, au cœur de Lyon, faisant 13 blessés légers. Aucune piste n’est pour l’heure privilégiée. Aucune revendication n’est parvenue aux autorités. L’événement, aux circonstances encore confuses, rappelle des précédents de sinistre mémoire. Vers 17h30 vendredi 24 mai, l’explosion d’un colis piégé s’est produite au cœur de Lyon, à l’angle de la rue Victor-Hugo, axe piétonnier situé à quelques centaines de mètres de la place Bellecour. Selon un dernier bilan, treize personnes ont été blessées, dont une petite fille de 10 ans. Les victimes…

Lire ...

Libye : Khalifa Haftar loue les services d’une firme de lobbying américaine

L’armée dirigée par Khalifa Haftar en Libye, vient de parapher un contrat de deux millions de dollars avec une firme de lobbying américaine, Linden Government Solutions, pour renforcer sa position auprès de l’administration américaine. Le Contrat passée avec cette firme, basée à Houston (Texas), s’étend sur treize mois jusqu’au 16 juin 2020, selon le document consulté par l’APS sur le site du département de la Justice américain. Aux termes de ce contrat, Linden Government Solutions s’engage à assister cette armée dirigée par Haftar dans la planification des réunions avec les…

Lire ...

Soudan : six tués à Khartoum, les discussions sur la transition progressent

Six personnes (un militaire et cinq manifestants) ont été tuées lundi soir à Khartoum, quelques heures après l’annonce d’un accord entre les représentants de la contestation populaire et les généraux au pouvoir sur des structures de transition pour gouverner le Soudan. Les deux parties avaient repris lundi les discussions jugées cruciales pour l’avenir du pays, après trois décennies d’un pouvoir sans partage exercé par l’ancien président Omar el-Béchir. Plus tôt dans la journée, le procureur général soudanais avait annoncé l’inculpation d’Omar el-Béchir, destitué le 11 avril et actuellement emprisonné à…

Lire ...

VIDEO. Inde: Trois morts après le passage du cyclone Fani sur l’est du pays

METEO Le cyclone, dont les vents dépassent les 200 km/h, fait craindre une montée des eaux d’un mètre et demi dans cette région côtière C’est un véritable monstre météorologique qui a touché les côtes indiennes dans l’Etat de l’Odisha, au sud de Calcutta. Au moins trois personnes ont péri lorsque le cyclone Fani, le plus puissant dans l’océan Indien depuis des années avec ses vents à 200 km/h, a frappé ce vendredi l’est de l’Inde et le Bangladesh, arrachant les arbres et coupant l’eau, l’électricité et les communications. Fani a touché terre à Puri, ville indienne côtière de…

Lire ...

Libye: l’ONU “préoccupée” par la détérioration de la situation humanitaire

TRIPOLI- L’Organisation des Nations unies (ONU) se dit “préoccupée” par la détérioration de la situation humanitaire déjà “grave” dans la région de Tripoli, en proie à une offensive lancée par les troupes du général à la retraite Khalifa Haftar, appelant à une solution pacifique de la crise.  “Il faut s’attendre à une détérioration” de la situation humanitaire déjà “grave” dans la région de Tripoli, a déclaré la responsable adjointe de la mission d’appui de l’ONU en Libye (Unsmil), chargée notamment de l’aide humanitaire, Maria do Valle Ribeiro dans un entretien accordé dimanche à l’AFP.…

Lire ...

Assaut sur Tripoli: La Maison Blanche a donné son feu vert à Haftar

 Le président Trump aurait donné son feu vert au général à la retraite Khalifa Haftar pour prendre Tripoli, marquant un tournant décisif dans la position des Etats-Unis à l’égard de la crise en Libye, confient des diplomates américains à Bloomberg. La Maison Blanche a annoncé vendredi dernier dans un communiqué que le président Trump et Khalifa Haftar ont discuté le 15 avril d’une “vision commune” pour la transition en Libye. La présidence américaine a loué le rôle de Haftar dans la lutte contre le terrorisme et la sécurisation des ressources…

Lire ...

Plateau du Golan : l’UE refuse de reconnaître la “souveraineté” d’Israël

 L’Union européenne (UE) refuse de reconnaitre la “souveraineté” d’Israël sur le plateau du Golan syrien occupée et juge dangereuse la volonté de modifier le tracé des frontières manu militari, a affirmé Federica Mogherini, cheffe de la diplomatie européenne lors de son intervention mardi au Parlement européen. “L’UE ne reconnaît pas la souveraineté d’Israël sur les territoires occupés et cette position, réitérée maintes fois, s’applique pour le plateau du Golan” occupée et annexé en 1967 par Israël, a-t-elle déclaré lors d’un débat avec les eurodéputés réunis à Strasbourg pour leur dernière…

Lire ...

Les combats à Tripoli ont fait 56 morts, selon l’Onu

Les combats entre L’Armée nationale libyenne (LNA), sous les ordres du maréchal Khalifa Haftar qui domine l’est du pays, et les forces fidèles au gouvernement en place à Tripoli ont fait 56 morts dans la capitale libyenne, selon un bilan communiqué jeudi par les Nations unies. “Au cours des six derniers jours, de violents bombardements et des coups de feu dans la capitale libyenne ont fait 266 blessés et 56 morts, dont un chauffeur d’ambulance et deux médecins”, a précisé l’OMS dans un communiqué. “Des milliers de personnes ont fui…

Lire ...

Soudan: le président Omar el-Béchir a été destitué par l’armée

KHARTOUM – Le président soudanais, Omar Hassan al Bachir, a été arrêté et mis en résidence surveillée, a annoncé jeudi le ministre soudanais de la défense, Iwadh Ben Aouf, dans un discours télévisé, reprochant “au système en place la mauvaise gestion” des contestations en cours, depuis plus de trois mois dans le pays. Les habitants de la capitale soudanaise ont rejoint massivement les milliers de manifestants réunis pour le sixième jour consécutif devant le siège de l’armée, qui abrite aussi le ministère de la Défense et la résidence officielle du…

Lire ...

Libye: Combats au sud de Tripoli, Haftar appelé à stopper son offensive

AFFRONTEMENTS Le maréchal Haftar, homme fort de l’est-libyen, continue son offensive sur la capitale Eviter l’embrasement. La communauté internationale a multiplié vendredi les appels à Khalifa Haftar pour que ses forces cessent leur offensive vers Tripoli, au moment où des combats au sud de la capitale libyenne avec le gouvernement de Fayez al-Sarraj font craindre une plongée dans le chaos. Réunis en France, les ministres des Affaires étrangères des sept pays les plus industrialisés (G7) ont « exhorté » tous les acteurs à stopper « immédiatement » tous « les mouvements militaires vers Tripoli, qui entravent les…

Lire ...
RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn