Industrie: Les capacités de production utilisées à moins de 75% au 1er trimestre

ALGER – La majorité des entreprises industrielles a utilisé les capacités de production à moins de 75% au 1er trimestre 2018, indique une enquête menée par l’Office national des statistiques (ONS). Aussi, selon l’opinion des chefs d’entreprises enquêtés, l’activité industrielle a connu une baisse au premier trimestre 2018, notamment pour les Industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques et électroniques (ISMMEE), l’Industrie Chimique et les Industries des Bois, précise l’enquête d’opinion effectuée par l’ONS auprès de chefs d’entreprises publiques et privées. La demande en produits fabriqués a connu une hausse durant la période considérée. La hausse…

Lire ...

USA: hausse surprise des stocks de brut et baisse de la production

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont affiché une hausse surprise la semaine dernière, tandis que la production a baissé pour la première fois depuis février, selon les chiffres publiés mercredi par l’Agence américaine d’information sur l’Energie (EIA). Lors de la semaine achevée le 27 juillet, les réserves commerciales de brut ont augmenté de 3,8 millions de barils pour s’établir à 408,7 Mb, alors que les analystes interrogés par l’agence Bloomberg prévoyaient un recul de 3 millions de baril. Le niveau des stocks y a été divisé…

Lire ...

“L’Etat continuera à accorder des aides considérables en matière de logement”

ALGER – L’Etat continuera à accorder des aides considérables en matière de logement pour améliorer la situation sociale des citoyens, a affirmé dimanche à Alger le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar. Le ministre a indiqué, à ce propos, que dans le cadre des projets AADL, l’Etat accorde des aides financières de 700.000 da pour la réalisation des logements et des réductions de 5000 DA dans la valeur du m2. Le citoyen a bénéficié, dans ce cadre, d’un délai de 25 ans pour s’acquitter de…

Lire ...

Le pétrole lesté par la hausse des forages aux Etats-Unis

Les cours du pétrole ont reculé vendredi face à l’augmentation du nombre de puits de forage aux Etats-Unis, signe d’une production à venir plus abondante. A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre a lâché 25 cents pour terminer à 74,29 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE). Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de “light sweet crude“pour la même échéance a perdu 92 cents pour clôturer à 68,69 dollars. Les cours, sans direction franche pendant la majeure partie de la séance, ont brusquement chuté après la publication du…

Lire ...

Le pétrole monte mais n’évite pas une lourde chute hebdomadaire

Les cours du pétrole ont un peu avancé vendredi, tentant, en vain, de limiter le net recul hebdomadaire observé après un plongeon mercredi sur fond de tensions commerciales et de production en Libye. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre a clôturé à 75,33 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 88 cents par rapport à la clôture de jeudi. Sur la semaine, le cours du Brent a toutefois chuté de 2,62% et le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de…

Lire ...

Le pétrole se stabilise, le marché hésite

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient vendredi dans un marché indécis entre tensions commerciales et risques de perturbation de l’offre, notamment en Iran. Vers 14H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 74,50 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 5 cents par rapport à la clôture de jeudi. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de “light sweet crude” pour le contrat d’août prenait 14 cents à 70,47 dollars une heure après son ouverture. “Dans son rapport mensuel, l’AIE (Agence internationale…

Lire ...

Le patron d’Airbus tacle le gouvernement britannique sur le Brexit et l’accuse de n’avoir aucun plan

ECONOMIE Tom Enders a indiqué ce vendredi que le gouvernement de Thérèsa May n’avait  «aucune idée» de ce qu’il faisait sur le Brexit… L’avenir dira s’il a raison. Vendredi, le président exécutif d’Airbus, Tom Enders, est à nouveau sorti de sa réserve pour tacler le gouvernement britannique sur la question du Brexit. Pour ce capitaine d’industrie, qui emploie 15.000 personnes sur ses 25 sites du Royaume-Uni, les responsables britanniques ont « l’air de n’avoir aucune idée de ce qu’ils font, ou tout au moins ne sont pas d’accord » sûr qu’il faudrait faire pour bien organiser leur sortie de l’Union…

Lire ...

Le prix du pétrole américain au plus haut depuis 2014

NYC/Cours de clôture: Emporté par un “parfait concours de circonstances” mêlant tensions géopolitiques, panne électrique et problèmes d’infrastructures, le prix du pétrole américain a bondi mercredi à son plus haut niveau en trois ans malgré les coups de boutoir de Donald Trump contre cette hausse. Le baril de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York…

Lire ...

La Conférence mondiale sur le gaz du 25 au 29 juin à Washington

ALGER – La prochaine édition de la Conférence mondiale sur le gaz (WGC 2018) se tiendra du 25 au 29 juin en cours à Washington, à laquelle prendra part le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a indiqué samedi un communiqué du ministère de l’Energie. Cette conférence, l’une des plus importantes réunions mondiales de l’industrie du gaz, “réunit des dirigeants influents, des décideurs, des acheteurs, des vendeurs et des experts”, note le communiqué. Conduite depuis 1931 par l’Union internationale du gaz (IGU), cette manifestation triennale vise à faire valoir l’industrie du…

Lire ...

Le pétrole recule à Londres, une hausse de la production de l’Opep se profile

Les pétrole coté à Londres a reculé jeudi alors que la Russie a affirmé qu’une hausse marquée de la production serait sur la table lors de la réunion de l’Opep et de ses partenaires prévue la semaine prochaine. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, principale référence sur le marché mondial, a fini à 75,94 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 80 cents par rapport à la clôture de mercredi. Le ministre russe de l’Energie, Alexandre Novak, a affirmé que son pays souhaitait voir…

Lire ...
RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn