Judo / Open Féminin de Varsovie : les Algériennes Aissahine et Halata terminent à la 7e place

VARSOVIE- Les judokas algériennes Faiza Aissahine (-52 kg) et Yamina Halata (-57 kg) ont obtenu la 7e place au tournoi international Open de Varsovie, organisé les 3 et 4 mars courant dans la capitale polonaise.

Faiza Aissahine a été exemptée du premier tour de la phase de poules, et elle avait commencé par remporter son premier combat contre Khorloo Battamir (Mongolie), avant de s’incliner en finale de la poule “B” contre la Turque Irem Kormaz.

L’Algérienne avait reçu une seconde chance au repêchage, mais elle n’a pas su la saisir, en s’inclinant une nouvelle fois contre l’Allemande Miriam Schneider.

Sa compatriote Yamina Halata a tout aussi bien démarré la compétition, en remportant ses deux premiers combats dans la poule “D” des moins de 57 kg, respectivement contre la Kazakh Dominika Mroz et l’Allemande Sappho Coban, avant de s’incliner en finale de cette poule, contre la Polonaise Arleta Podolak.

A l’instar d’Aissahine, Halata a obtenu une seconde chance au repêchage, où elle a affronté une autre Polonaise, Julia Kowalczyk, mais elle s’est inclinée devant elle, se contentant ainsi de la 7e place.

L’Algérie, seul pays africain engagé dans cette compétition, participe avec huit athlètes, à savoir : Imène Agouar (-63 kg)Faiza Aissahine (-52 kg), Sonia Asselah (+78 kg), Amina Belkadi (-63 kg), Yamina Halata (-57 kg), Hadjer Mecerrem (-48 kg), Meriem Moussa (-52 kg) et Kaouthar Ouallal (-78 kg).

Versée dans la poule “A” des moins de 48 kg, Hadjer Mecerrem a commencé par remporter son premier combat contre la Polonaise Alesksandra Janeczeko, avant de s’incliner au tour suivant, contre la Belge Anne-Sophie Jura.

Dans la catégorie des moins de 63 kg, Imène Agouar a été éliminée dès le premier tour, après sa défaite contre la Polonaise Karolina Talach, alors que sa compatriote Amina Belkadi, qui a concouru dans la même catégorie de poids a réussi à remporter son premier combat, contre la Polonaise Joanna Milej, avant de s’incliner au deuxième, contre l’Ukrainienne Yulia Hrebenozhko.

Les trois dernières représentantes algériennes dans ce tournoi international ne sont pas encore montées sur le Tatami. Il s’agit de Meriem Moussa (-52 kg), Kaouthar Ouallal, (-78 kg) et Sonia Asselah (+78 kg).

Cent-quarante-sept (147) judokates de 24 pays prennent part à cette compétition. Avec 26 athlètes, la Pologne est le pays le mieux représenté dans ce tournoi, au moment où certaines nations, comme la Suède, la Lituanie, la Slovaquie et la Croatie n’ont engagé qu’une seule judokate.

Related posts