LA UNE 

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mercredi, profitant d’estimations sur une baisse surprise des stocks de brut américain.


Vers 03h30 GMT, le baril de light sweet crude (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l’énergie.), référence américaine du brut, pour livraison en mai et dont c’est le premier jour comme contrat de référence, prenait 16 cents à 63,70 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne, également pour mai, gagnait 18 cents, à 67,60 dollars.
La fédération privée American Petroleum Institute (API) a fait état mardi d’un recul de 2,739 millions de barils des stocks hebdomadaires de brut américain.

La croissance de la production américaine de pétrole de schiste fait craindre aux investisseurs que les efforts de l’OPEP pour rééquilibrer le marché ne soient vains.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), associée à dix autres producteurs non membres du cartel dont la Russie, s’étaient accordés fin 2016 pour limiter leur production afin de faire monter le cours.

Pendant la semaine qui s’est achevée le 9 mars, la production américaine s’est élevée à 10,381 millions de barils par jour.

La baisse des stocks annoncée par l’API “représente une disparité énorme de cinq millions de barils par rapport aux attentes des analystes“, a relevé Stephen Innes, analyste chez Oanda.
C’est un énorme décalage qui devrait soutenir les cours à long terme alors que les perspectives à plus long terme sont baissières à cause de la croissance de production américaine de pétrole de schiste“.
Les cours sont également soutenus par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient alors que le président américain Donald Trump a reçu mardi le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane.

Le prince héritier a accru la pression sur la bête noire du royaume sunnite, l’Iran, affirmant que s’il se dotait de l’arme nucléaire, l’Arabie saoudite lui emboîterait le pas.

L’Iran et les Saoudiens s’affrontent un peu plus directement“, a dit Greg McKenna, analyste chez Axitrader. Le prince héritier “a clairement l’Iran dans son viseur tout comme le président Trump“.

M. Trump menace de quitter l’accord conclu en 2015 avec l’Iran pour l’empêcher de se doter de l’arme atomique et de réimposer des sanctions à Téhéran.

Mardi, le Brent a clôturé à 67,42 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,37 dollar.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l’énergie. a pris 1,34 dollar à 63,40 dollars.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn