Sport 

Madjer : “Trop tôt pour juger la réussite du 3-4-2-1 adopté face à la Tanzanie”

Le sélectionneur national, Rabah Madjer, a affirmé vendredi dans un entretien accordé à l’APS qu’il jugeait “trop tôt” pour se prononcer sur la réussite du nouveau schéma tactique en 3-4-2-1 qu’il a essayé la veille au soir, en match amical de préparation contre la Tanzanie (4-1), disputé au stade du 5 Juillet d’Alger.

“C’est un nouveau schéma tactique, que nous avons essayé pour la toute première fois contre la Tanzanie et sincèrement, je considère qu’il est encore trop tôt pour se prononcer de manière formelle s’il convient bien à notre sélection ou pas”, a indiqué l’homme à la talonnade.

Dans l’ensemble, Madjer s’est dit “satisfait du rendement” des joueurs, qui selon lui “ont montré de belles choses sur le terrain”, notamment, “la volonté et la détermination”, ce qui lui a “fait énormément plaisir”.

On aurait pu marquer plus de buts, mais 4-1, c’est déjà ça. Notre sélection conserve son invincibilité après trois matchs et c’est une bonne chose aussi, car cela devrait la mettre plus en confiance”, s’est-il réjoui.

Concernant le prochain match amical, prévu le mardi 27 mars contre l’Iran à Graz en Autriche, Madjer a anticipé le fait qu’il sera “différent” du précédant contre la Tanzanie, car s’agissant “d’un pays asiatique” avec “un style de jeu différent”.

“Pour avoir une meilleure idée sur l’Iran et sur son style de jeu, je compte visionner son match amical contre la Tunisie (ce vendredi soir à Tunis, ndlr). De mon côté, je ne vais pas dire si je reconduirai le même schéma tactique, en 3-4-2-1, ou pas. On verra bien d’ici à mardi prochain”, a-t-il ajouté, une manière de ne pas dévoiler ses cartes.

Le sélectionneur national a profité de l’occasion pour revenir sur la liste des joueurs qu’il a convoqué pour ces deux matchs amicaux, mettant en exergue la performance de l’attaquant d’Al-Sadd (Qatar) Baghdad Bounedjah, auteur d’un doublé contre la Tanzanie et dont la réussite conforte à elle seule les choix de Madjer.

“La liste n’a pas été dressée au hasard. Bien au contraire, elle était parfaitement étudiée et la réussite de certains joueurs comme Bounedjah confirme bien mes choix”, a-t-il insisté.

Concernant les joueurs locaux susceptibles d’intégrer les rangs de la sélection A et qui n’ont pas été convoqués pour les matchs amicaux contre la Tanzanie et l’Iran, notamment le Belouizdadi Ali Lakroum et le Paciste Islam Arous, le sélectionneur national a assuré que “les portes de l’EN leurs restent toujours ouvertes, ainsi qu’à tous les joueurs susceptibles d’apporter un plus” à l’équipe.

Le coach national s’est abstenu jeudi à l’issue du match face à la Tanzanie, de faire la moindre déclaration à la presse, comme il est d’usage après chaque rencontre des Verts, ce qui a suscité de vives réactions chez les médias.

APS

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn