Monde 

VIDEO. Les Palestiniens enterrent leurs morts après une journée sanglante

PALESTINE – Le président palestinien Mahmoud Abbas a décrété samedi jour de deuil national et tenu Israël pour seul responsable des morts…

La journée la plus sanglante depuis la guerre de 2014. Des milliers de Gazaouis ont pris part samedi aux funérailles de manifestants tués la veille lors d’affrontements avec l’armée israélienne qui ont fait 16 morts côté palestinien.

>> A lire aussi : Conflit israélo-palestinien: La tension monte à Gaza après les affrontements qui ont fait au moins 16 morts et 1.400 blessésMalgré la colère qui monte depuis vendredi, seuls quelques centaines de manifestants sont retournés samedi sur plusieurs zones près de la frontière entre Gaza et

Israël pour poursuivre “la marche du retour”, une protestation censée durer six semaines.

L’ONU réclame une “enquête indépendante”

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, ainsi que la représentante de la diplomatie européenne Federica Mogherini ont réclamé une “enquête indépendante” sur l’usage par Israël de munitions réelles. Mais Israël a défendu son armée qui, selon elle, a tiré contre des manifestants lançant des pierres et des cocktails Molotov sur les soldats, ou tentant d’endommager la clôture et de s’infiltrer en Israël.

“Bravo à nos soldats”, a écrit le Premier ministre Benjamin Netanyahou dans un communiqué. “Israël agit fermement et avec détermination pour protéger sa souveraineté et la sécurité de ses citoyens”.

Les Palestiniens accusent Israël d’usage disproportionné de la force et des organisations de défense des droits de l’Homme ont questionné la nécessité de ces tirs à balles réelles. Selon les organisateurs de la manifestation, les Palestiniens touchés ne représentaient pas de menace immédiate.

Une grève générale en cours dans la bande de Gaza

Le président palestinien Mahmoud Abbas a décrété samedi jour de deuil national et tenu Israël pour seul responsable des morts.

La journée de vendredi a été la plus meurtrière depuis 2014, date de la dernière guerre entre Israël et le Hamas, qui observent depuis un cessez-le-feu tendu.
Les Etats-Unis, régulièrement accusés ces derniers mois de parti pris pro-israélien, se sont dits “profondément attristés par les pertes humaines à Gaza”, appelant à “des mesures pour faire diminuer les tensions”.
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a lui condamné une attaque israélienne “inhumaine”.

20minutes fr

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn