Ouyahia: l’Espagne s’est montrée compréhensive concernant la décision conjoncturelle de l’Algérie de réduire ses importations

ALGER-Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia a affirmé mardi à Alger que la partie espagnole s’était montrée “compréhensive” quant à la décision “conjoncturelle” du gouvernement de réduire les importations algériennes, en raison de la chute des cours du pétrole sur le marché international, ajoutant que les relations bilatérales “ne se limitent pas uniquement au volet économique”.

“Je me réjouis de vous informer de l’entière compréhension de nos amis espagnols qui ont accepté cette question (réduction des importations), du fait que la décision est une mesure conjoncturelle, d’une part, et que les relations algéro-espagnoles sont passé du niveau des relations ordinaires à celui des relations de voisinage, ne se limitant pas aux questions économiques uniquement, d’autre part”, a précisé M. Ouyahia, lors d’une conférence de presse co-animée avec le président du gouvernement d’Espagne, Mariano Rajoy.

Dans ce contexte, le Premier ministre a précisé que l’accord de partenariat algéro-espagnol stipule dans l’une de ses clauses que “chaque partie a le droit de prendre des mesures exceptionnelles dans des cas de force majeure”.

Pour sa part, le président du gouvernement d’Espagne a exprimé sa satisfaction quant au niveau des relations bilatérales algéro-espagnoles dans différents domaines, ajoutant que l’Algérie et l’Espagne aspirent “à réaliser le développement durable”.

Le gouvernement espagnol avait souligné lundi, à la veille de la visite de M. Rajoy que l’Algérie était un partenaire “stratégique d’une importance primordiale”, rappelant que le volume des échanges bilatéraux avait atteint 7 milliards d’euros en 2017.

Dans un communiqué à la veille de la tenue de la 7e session de la réunion bilatérale algéro-espagnole de haut niveau”, le gouvernement espagnol a indiqué que “l’Algérie est un partenaire stratégique d’importance primordiale, puisqu’elle fournit 49,8% du gaz consommé en Espagne et elle est aussi un acteur de premier ordre au Maghreb et dans l’Union Africaine et un partenaire loyal et fiable pour l’Espagne”.

Le gouvernement espagnol a, en outre, souligné que “l’Espagne est le seul pays de l’Union Européenne qui a tenu le plus grand nombre de réunions de haut niveau avec l’Algérie”, ce qui démontre, a-t-on poursuivi, “du degré d’engagement que les deux pays maintiennent”, rappelant que les réunions de haut niveau que l’Espagne maintient avec les pays du Maghreb sont spécialement importantes, puisqu’il s’agit de pays avec lesquels “des intérêts sont partagés”.

L’Algérie est pour l’Espagne “un important fournisseur d’énergie et un important partenaire économique” en Afrique. La présence espagnole en Algérie est mise en évidence dans les secteurs de l’énergie, de l’eau, de la gestion des déchets, du transport, de l’industrie chimique et de la navigation aérienne.

Selon les chiffres de la douane algérienne, l’Espagne est le troisième client de l’Algérie avec 4,1 milliards de dollars d’exportations algériennes et cinquième fournisseur avec 3,1 milliards de dollars  d’importations algériennes.

aps

Related posts