La Syrie met en garde contre les répercussions dangereuses de l’attaque israélienne sur une base aérienne syrienne

Le ministère syrien des Affaires étrangères a mis en garde lundi contre “les répercussions dangereuses” de l’attaque israélienne de missiles sur une base aérienne syrienne dans la matinée, a rapporté l’agence de presse SANA.

L’attaque ne se serait pas produite si les Etats-Unis n’apportaient pas un soutien illimité à Israël, a affirmé le ministère syrien, qui accuse Israël de soutenir les groupes terroristes en Syrie.

Avant l’aube lundi, des avions de guerre israéliens F15 ont tiré plusieurs missiles sur la base aérienne T4 à l’est de la province centrale de Homs, en Syrie.

La défense aérienne syrienne a par ailleurs abattu cinq des huit missiles qui ont été tirés sur la base depuis l’intérieur de l’espace aérien libanais, selon SANA.

SANA a rapporté que l’attaque sur la base syrienne a fait des victimes, sans préciser le bilan, alors que l’Observatoire syrien des droits de l’hommes (opposition) parlent de 14 morts, dont des combattants iraniens.

Le ministère syrien a par ailleurs souligné que l’attaque est considérée comme la réponse indirecte des Israéliens aux succès de l’armée syrienne dans l’élimination des terroristes de la banlieue de Damas.

Le ministère a répété que les attaques israéliennes ne dissuaderaient pas l’armée syrienne de mener à bien sa mission qui est de combattre les terroristes soutenus par l’étranger.

Le ministère a lié l’attaque au succès de l’armée syrienne, qui a réussi à forcer les rebelles de l’Armée de l’Islam à commencer à évacuer Douma, dernier bastion rebelle de la Ghouta orientale.

L’Armée de l’Islam a accepté d’évacuer et de libérer des milliers de personnes enlevées dimanche matin. Le premier groupe d’otages a été libéré dimanche soir, avant que l’attaque israélienne ne fasse la une de tous les médias.

Le gouvernement syrien accuse depuis longtemps Israël et les Etats-Unis de soutenir les rebelles en Syrie afin d’empêcher Damas de reprendre le contrôle des régions clés du pays.

Related posts