Economie National 

Le directeur du matériel de traction de la SNTF : 117 milliards de dinars pour réhabiliter le parc roulant et acquérir de nouvelles locomotives

Pour assurer le transport de ses voyageurs et celui des marchandises, la Société nationale de transport ferroviaire dispose actuellement de 200 locomotives, de 22 à 32 ans d’âge, dont la maintenance est assurée par sept ateliers disséminés dans diverses régions du pays.

Le directeur du matériel de traction au sein de la Société nationale de transport ferroviaire rappelle que ce parc roulant a été renforcé par l’acquisition récente de 30 locomotives, ainsi que celle de 17 autorails de type Coradia, parmi lesquels huit sont déjà entrés en exploitation sur les lignes reliant Alger à Oran et à Constantine notamment.

Intervenant, lundi, à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, M. Abderrezak Mekerbi signale qu’en dehors des locomotives en exploitation, il en existe 200 autres qui sont immobilisées, mais dont certaines, dit-il, pourraient être réhabilitées après la relance de l’économie.

Pour assurer la réhabilitation de 202 compartiments destinés aux voyageurs, celle de 12 locomotives ainsi que faire l’acquisition de 30 locomotives et des 17 Coradia, il indique que la SNTF a bénéficié d’un crédit de 127 milliards de dinars.

S’exprimant à propos de la vitesse des convois ferroviaires, maintenue actuellement aux alentours de 120 à 140 km/heure, celui-ci explique qu’elle ne pourra être augmentée qu’après qu’aient été réaménagés les  passages à niveau, dont les disfonctionnements de certains parmi eux a été, explique-t-il, à l’origine de plusieurs accidents entrainant des dégâts matériels causés à ces derniers.

 

 

radioalgerie

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn