Complexe d’El Hadjar: 26 milliards DA pour moderniser et relancer les activités industrielles

ANNABA – Le complexe sidérurgique public Sider El Hadjar d’Annaba a bénéficié d’un budget complémentaire de 26 milliards DA pour moderniser et relancer ses activités industrielles, apprend-on mercredi de son directeur Chamseddine Maâtallah.

Avalisé par le Conseil des participations de l’Etat, ce financement servira à renforcer et à réhabiliter les unités de production du complexe pour répondre aux besoins nationaux en produits ferreux dirigés vers le secteur du bâtiment et les activités liées à l’agriculture et au transport d’hydrocarbures, ainsi que les produits ferreux nécessaires à la promotion de l’intégration des industries mécaniques de montage de véhicule et à l’électroménager, a précisé le même responsable.

Les investissements ainsi programmés porteront sur la réhabilitation et la relance des activités de la cokerie et la modernisation de l’aciérie à oxygène n 2 afin de promouvoir la production du coke et de produits ferreux semi-industrialisés (biellettes) nécessaires à la fabrication du rond à béton, est-il indiqué.

Ces opérations permettront d’augmenter les capacités de production de produits ferreux semi-industrialisés de 250.000 tonnes/an actuellement à 600.000 tonnes/an et d’en réduire l’importation et de doubler la production annuelle du rond à béton de 200.000 à 400.000 tonnes, est-il précisé.

Il sera également procédé, au titre de cet investissement, à la réalisation d’une centrale électrique de 500 mégawatts pour assurer l’autonomie des approvisionnements du complexe et réduire la pression sur la région d’Annaba, a indiqué M. Maâtallah qui a fait état d’un autre projet de réalisation d’une station de traitement des eaux usées d’une capacité de 60.000 m3 au niveau de la station région El Allalig, dans la région d’El Bouni, pour répondre aux besoins du complexe en eau.

Le complexe Sider El Hadjar a réalisé, au cours du premier trimestre 2018, l’équivalent de 23 millions dollars de produits ferreux dont 70 % exportés en Italie, Tunisie et Moyen-Orient.

Le complexe prévoit d’exporter à fin 2018 pour 140 millions dollars, a indiqué le directeur du complexe, tout en précisant que les produits sidérurgiques plats, les bobines galvanisées et le rond à béton viennent en tête des exportations du complexe.

aps

Related posts