Bedoui à Tamanrasset : le développement pour tous, la sécurité et la stabilité sont des lignes rouges à ne pas franchir

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a affirmé mardi à Tamanrasset que la sécurité et la stabilité du pays constituaient des “lignes rouges à ne pas franchir”, ajoutant que les programmes de développement mis en place seraient profitables à tous les citoyens à travers tout le territoire national.

“La sécurité et la stabilité de l’Algérie constituent des lignes rouges à ne pas franchir. Nous ne permettrons à personne de porter atteinte à notre pays”, a déclaré M. Bedoui lors d’une visite de travail dans la wilaya de Tamanrasset pour inaugurer des projets énergétiques.

“L’Algérie est souveraine dans ses décisions et respecte pleinement toutes les chartes et conventions internationales”, a-t-il soutenu.

Le ministre a estimé que “la dynamique de développement à laquelle aspire le pays ne saurait se réaliser sans la conjugaison des efforts de tous.

L’Algérie est une et indivisible et la sécurité et la stabilité dont elle jouit aujourd’hui n’auraient pu se concrétiser sans l’unité des rangs de ses enfants et la mobilisation des éléments de notre Armée nationale populaires le long de nos frontières pour la protéger de ceux qui la guettent, poursuit M. Bedoui.

Evoquant les objectifs de développement de l’Etat, le ministre a fait savoir que “les programmes tracés concernent l’ensemble du territoire et le processus de développement n’a pas de frontières et se poursuivra dans les moindres recoins de notre pays”.

M. Bedoui qui était accompagné du ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a inauguré une station d’énergie solaire d’une capacité de 13 MW et un gazoduc d’une longueur de 530 km.

Les projets inaugurés témoignent de l’intérêt accordé par l’Etat aux régions du sud

Le ministre a exhorté les opérateurs publics à l’exploitation de ces investissements publics pour la réalisation de projets agricoles et industriels à l’effet de faire de la région un pôle économique de dimension africaine.

Une commission interministérielle de suivi des projets de développement

Le ministre de l’Intérieur, a fait savoir qu’une commission interministérielle serait à nouveau dépêchée dans cette wilaya pour suivre les projets de développement et prendre en charge les préoccupations des citoyens.

Présidant une séance de travail avec les représentants de la société civile au terme de la visite de travail qu’il a menée dans cette wilaya, M. Bedoui a indiqué qu’une “commission interministérielle sera à nouveau dépêchée dans les semaines à venir à cette wilaya pour y suivre les projets de développement et prendre en charge les préoccupations des habitants de la région, par étapes et en fonction des priorités”.

M. Bedoui a fait état, au cours de cette rencontre tenue au siège de la wilaya, d’une “forte volonté d’accompagnement à la faveur des programmes initiés par l’Etat. “Nous serons toujours à l’écoute des préoccupations des citoyens et nous oeuvrerons à les concrétiser sur le terrain”, a-t-il assuré.

Il a indiqué, dans ce sens, que “le président de la République, Abdelaziz Bouteflika n’a de cesse de souligner l’impératif d’accorder le plus grand intérêt au développement local dans les différents secteurs au niveau des régions du Grand Sud”.

Le ministre de l’Intérieur a réaffirmé, par la même occasion, l’importance du projet de raccordement de la ville de Tamanrasset au gaz naturel et les avantages qui en découlent à tous les niveaux, des avantages de nature à contribuer au développement local, au renforcement des opportunités d’investissement et à la consolidation de l’infrastructure socio-économique de la wilaya.

Ce projet vital permettra également à l’avenir de raccorder toutes les communes et villages de la wilaya au gaz naturel, a ajouté M. Bedoui.

Répondant aux préoccupations des citoyens relatives aux projets routiers, le ministre a affirmé que le Fonds de développement des régions du Sud, réactivé sur instruction du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, accorde un intérêt accru au secteur des travaux publics, faisant état, dans ce cadre, de la prise en charge du projet de réalisation de la route jusqu’à la ville frontalière de Tin Zaouatin.

Le wali de Tamanrasset, Djilali Doumi a présenté un exposé sur le développement local au cours de cette rencontre qui a vu la signature d’une convention de financement de la part de Sonatrach au profit de six clubs sportifs de la wilaya.

Les préoccupations des représentants de la société civile ont porté essentiellement sur les projets routiers et le développement de l’activité agricole et des jeunes entreprises dans la région.

Le ministre a supervisé durant cette visite d’une journée en compagnie du ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, l’inauguration d’infrastructures énergétiques et la mise en service du projet de raccordement de la ville de Tamanarasset au gaz naturel.

Bedoui inaugure un gazoduc et une station de transfert de gaz naturel

M. Bedoui, a inauguré, dans la matinée, un gazoduc et une station de transfert de gaz naturel, entrant dans le cadre du projet de réseau de gaz naturel de la capitale de l’Ahaggar.

A cette occasion, une présentation a été faite à la délégation ministérielle sur la consistance de ce mégaprojet qui alimente la ville de Tamanrasset depuis la région d’In-Salah, sur une longueur de 539 km et avec une capacité de 700 millions m3/an, et qui a nécessité un investissement public de 22 milliards DA.

Lancé en 2014, le projet en question, qui a généré 1.560 emplois durant sa phase de réalisation, dont 1.064 pourvus par la main d’úuvre locale, porte sur un approvisionnement en gaz naturel depuis un premier réservoir de 5.000 normo-mètres cubes/heure, à être renforcé d’un second de même capacité dont le choix du site a été effectué en octobre 2017 et qui sera exploité une fois réalisée la deuxième station, a-t-on signalé.

Le projet permettra d’approvisionner l’ensemble des centres de vie et concentrations d’habitants se trouvant en proximité de la RN-1, à savoir Arak, In-Ecker, In-M’guel, Outoul, et Tit, en plus des six (6) stations de pompage du mégaprojet de transfert de l’eau potable In-Salah-Tamanrasset ainsi que deux centrales électriques à Tamanrasset, selon els explications fournies.

“Intervenant sur instruction du Président de la République, cette visite intervient dans une wilaya appelée à connaitre d’importantes mutations induites par cet investissement colossal, au service de la population”, a indiqué M. Bedoui, relevant qu'”avec sa capacité de 700 millions m3/an de gaz naturel, il offrira à la wilaya les moyens de se constituer en pôle industriel par excellence”.

“Il renforcera les capacités de productions de l’électricité et contribuera à la réduction des coûts de production de l’énergie électrique et au renforcement des opportunités d’investissements dans les domaines industriels et agricoles”, a ajouté le ministre, appelant, à ce titre, les opérateurs économiques et les différents acteurs à accompagner les efforts de l’Etat et à contribuer au développement socio-économique.

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, qui est accompagné notamment du ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, poursuit sa visite par la mise en service du réseau de gaz naturel de Tamanrasset, avant de tenir une rencontre avec la société civile.

 

radioalgerie

Related posts