Bedoui relève l’importance accordée par l’Etat au développement des zones enclavées

SETIF – Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a relevé lundi depuis la commune de Beni Ouartilane (à 84 km au nord de Sétif) l’importance accordée par l’Etat au développement des zones enclavées.

Au deuxième jour de sa visite de travail effectuée dans cette wilaya, M. Bedoui, accompagné par le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a indiqué que “le processus de développement n’a pas de frontières et se poursuivra dans les moindres recoins de notre pays”.

Il a dans ce sens déclaré, que les programmes de développement, mis en place notamment dans les domaines de la santé, l’éducation, l’alimentation en eau potable et la réalisation des routes, seraient “profitables à tous les citoyens particulièrement  ceux des zones enclavées”.

Affirmant que la dynamique de développement à laquelle aspire le pays ne saurait se réaliser sans la conjugaison des efforts de tous, le ministre a souligné que le Président de la République Abdelaziz Bouteflika a œuvré et continue d’œuvrer en faveur de la consécration de la dimension sociale de l’Etat qui se traduit par la prise en charge des préoccupations des citoyens.

Noureddine Bedoui qui était accompagné par Hocine Necib a lancé, depuis la commune d’Aïn Legradj, située à 60 km au nord de Sétif, le chantier des travaux de dotation en eau potable de six communes du nord de la capitale des Hauts plateaux à partir du barrage de Tichy Haf (Bejaia) dans le cadre du projet des grands transferts des eaux, adopté par les pouvoirs publics, pour satisfaire les besoins exprimés en matière d’AEP et consolider le développement dans ces zones enclavées.

Le projet qui concerne, entre autres, les communes de Beni Ouartilane, Ain Legradj, Guenzet et Beni Mouhli a nécessité la mobilisation d’un investissement de l’ordre de 76 milliards de dinars pour la réalisation de 72 km linéaires de conduite d’eau et dix (10) stations de pompage, selon les informations données sur place.

Une fois opérationnel, ce projet d’envergure permettra une alimentation en eau en H24 pour 78000 âmes que totalisent les six communes, a-t-on précisé.

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, a instruit, in situ, à l’effet de réduire le délai de réalisation de ce projet, arrêté à 26 mois, soulignant que ce projet revêt “le caractère d’urgence” et les moyens humains et financiers doivent être mobilisés pour le réceptionner dans les meilleurs délai

De son côté, le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib a annoncé le projet d’alimentation en eau potable au profit des communes de Bouandes, Bousselam, Moaklene et Telaifacene à partir du barrage Ain Zada.

Dans la commune de Bougaâ, à 50 km au nord de Sétif, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a présidé une rencontre avec les représentants de la société civile au cours de laquelle il a réitéré l’engagement de l’Etat à poursuivre le développement, à travers l’encouragement de l’investissement et la réalisation de projets devant améliorer les conditions de vie des citoyens de la région particulièrement ceux liées à l’électrification rurale, à l’AEP et à l’habitat.

Dans la commune de Beni Ouatine, M. Bedoui s’est recueilli à la mémoire de l’érudit Hocine El Ouartilani (1713-1779) grand père du cheikh Fodil El Ouartilani (1906-1959), avant d’inspecter le projet de réhabilitation de la Maison du cheikh  Fodil El Ourtilani.

Les ministres de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire et des Ressources en eau devront présider, dans la commune El Ouricia, la cérémonie de mise en service du projet de renforcement d’alimentation en eau potable des habitants à partir du barrage EL Mouane.

aps

Related posts