Monde 

Polisario: continuité dans la résistance jusqu’à l’indépendance du Sahara occidental

AOUSSERD (camp des réfugiés sahraouis) – Les festivités commémoratives du 45e anniversaire de la création du Front Polisario se poursuivaient jeudi dans la wilaya d’Aousserd (camps de réfugiés sahraouis) sous le signe “de la résistance et de la continuité dans la lutte pour l’autodétermination du peuple sahraoui”.

La cérémonie d’ouverture officielle de cette manifestation s’est déroulée sous la présidence de M. Brahim Ghali,  président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et secrétaire général du Front Polisario, en présence d’invités locaux et étrangers dont des personnalités politiques et des représentants d’organisations humanitaires internationales activant dans les camps des réfugiés sahraouis.

La célébration du 45e anniversaire de la création du Front Polisario à constitué une occasion pour les invités, qui  ont réitéré leur soutien inconditionnel à la juste cause du peuple sahraoui, en lutte, sous la direction du Front Polisario, pour l’indépendance et son droit à autodétermination, conformément aux résolutions de la légalité internationale.

De son côté, le responsable du secrétariat de l’organisation politique du Front Polisario, Hama Salama, a souligné dans son allocution inaugurale que la création du Front populaire pour la libération de la Saguia el-Hamra et du Rio de Oro (Front Polisario) le 10 mai 1973 “répondait aux aspirations du peuple sahraoui et continue la lutte contre les forces d’occupation marocaines, qui dénie le droit des Sahraouis de vivre indépendants et libres dans un Etat souverain, libre et démocratique”.

Rappelant le premier appel rédigé par le Front Polisario lors de sa fondation en 1973, M. Salama a indiqué que  les membres fondateurs du mouvement de la résistance sahraouie avaient décidé d’arracher “la liberté par le recours aux armes”, s’inspirant, a-t-il souligné de “la guerre de libération menée par le peuple algérien entre 1954 et 1962 contre le colonialisme français”.

Le texte fondateur du Front Polisario s’appuie en effet sur le modèle de la révolution algérienne et de toutes les luttes menées par les peuples colonisés à travers le monde et faisant face à l’impérialisme.

Saluant le soutien continu et profond apporté par l’Algérie au peuple sahraoui, M. Salama a rendu un vibrant hommage au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui est, rappelle-t-il, “un fervent défenseur de la cause sahraouie”, sans jamais ménager d’efforts pour soutenir le combat du peuple sahraoui tout au long de ces 45 ans de lutte”.

Présent à cette rencontre, des militants de partis politiques algériens, dont le président du Front national algérien (FNA), Moussa Touati, la député Saida Bounab, représentante de la Comité d’amitié et fraternité avec le peuple sahraoui à l’Assemblée nationale populaire (APN) et Abdelaziz Medjahid, défenseur de la cause sahraouie ont, tour à tour, exprimé “la solidarité entière et les principes de l’Algérie vis-à-vis de la lutte du peuple sahraoui”, soulignant, à l’unanimité que “le combat du peuple sahraoui pour l’indépendance sera toujours porté et soutenu par l’Algérie”.

De son côté, le représentant du Parlement des îles Baléares (Espagne), Baltasar Picornell, à la tête d’une  délégation de 10 parlementaires, à exprimé le soutien continu des politiques ibériques issus de différents courants politiques du pays.

“Nous serions toujours fidèles à votre combat. La question sahraouie est une cause juste basée sur le principe reconnu par la communauté internationale, qui est l’autodétermination du peuple sahraoui”, a-t-il indiqué sous les  applaudissements de l’assistance.

En outre, les populations sahraouis vivant dans les camps de réfugiés à Tindouf se sont déplacées, pour leur part, en force pour assister à cette manifestation, lors de laquelle une ambiance festive a été vécue par les participants, sur fond de parades militaires et civiles exécutées par les différents corps mobilisés pour la circonstance, parmi eux des jeunes soldats de l’Armée de libération sahraouie, des écoliers et des femmes.

Aux couleurs du Front Polisario et de la RASD, le vert, blanc et rouge, les Sahraouis ont gratifié les invités d’un spectacle varié agrémenté par le retentissement de chants nationaux entonnés et illustrant la détermination d’un peuple qui attend l’heure de la gloire et de recouvrer son indépendance.

En marge des festivités, une importante exposition d’arts, coutumes et traditions sahraouies a été organisée  pour évoquer les richesses et le patrimoine sahraouis.

aps

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn