Sport 

Mohamed Hattab a montré son mécontentement suite au “grand retard”du stade de Baraki (Est d’Alger).

TIZI OUZOU – Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, a montré jeudi à Tizi Ouzou son mécontentement suite au “grand retard” enregistré au niveau du projet de réalisation du stade de Baraki (Est d’Alger).

“J’ai effectué samedi une visite inopinée au stade de Baraki et, malgré le très beau temps ce jour là, je n’ai trouvé sur chantier que 15 ouvriers. Cette situation est vraiment inadmissible”, a fulminé le ministre à l’occasion d’une visite de travail et d’inspection pour s’enquérir de l’état des infrastructures de son secteur dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

Lancé en 2009, le projet du stade de Baraki d’une capacité de 40.000 places et qui s’étend sur une superficie de 67 hectares, pour lequel l’Etat a consacré une importante enveloppe financière, n’a pas pu atteindre sa vitesse de croisière, les délais de réalisation n’ayant jamais été respectés.

La société chinoise réalisation CRCEG (China railway construction enegieering group), qui travaille sur chantier depuis janvier 2012 sous la conduite d`un bureau d`étude français chargé du suivi, s’était engagée à le livrer fin 2017.

“Nous devons mobiliser tous les moyens humains et matériels pour pouvoir réceptionner le complexe de Baraki en décembre 2018”, souhaite M. Hattab.

“Jai programmé une visite officielle au stade de Baraki pour discuter avec les responsables du projet et les enjoindre de s’inscrire dans les délais fixés, c’est à dire la livraison de l’infrastructure en fin d’année en cours pour que le stade soit prêt pour la saison 2018-2019”, a encore insisté le ministre.

D’autres stades olympiques sont en cours de réalisation à Tizi-Ouzou (50.000 places), Sétif (50.000), Oran (50.000), Constantine (50.000) et Mostaganem (35.000 places).

aps

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn