Monde 

Attaque au couteau à Paris: Ce que l’on sait

PARIS Un homme armé d’un couteau a attaqué des passants, faisant un mort et quatre blessés samedi soir…

Un passant a été tué et quatre personnes blessées samedi soir à Paris par un homme armé d’un couteau qui a crié « Allahou Akbar » selon des témoins et été abattu par des policiers. Voici ce que l’on sait de l’attaque.

Que s’est-il passé ?

L’agression a eu lieu peu avant 21h rue Monsigny, dans le IIe arrondissement, en plein cœur de Paris, près de l’Opéra, un quartier touristique de bars, restaurants et théâtres très fréquenté le samedi soir. Un homme armé d’un couteau a attaqué cinq personnes.

« J’étais en train de préparer les commandes et j’ai vu une jeune femme essayer de rentrer dans le restaurant en panique », blessée et en sang, « tout de suite derrière, l’agresseur est arrivé », a raconté à l’AFP Jonathan, serveur dans un restaurant coréen du quartier.

« Un jeune homme a essayé de repousser l’agresseur » puis « il a relevé » la jeune femme blessée, qui se trouvait à terre, et « ils ont couru dans l’autre sens », a-t-il poursuivi. « L’agresseur est entré dans une rue commerçante, je le voyais avec un couteau dans la main, il frappait sur les commerces », détaille Jonathan, ajoutant : « Il avait l’air fou ».

Selon deux témoins, cet homme a crié « Allahou Akbar » au moment de l’attaque. Des policiers intervenus sur les lieux auraient eux-mêmes été menacés par l’agresseur. « Quand trois fonctionnaires vont vers lui pour tenter de l’immobiliser, il va vers eux et brandit son couteau », décrit une source proche de l’enquête. L’un des agents a fait usage de son pistolet à impulsions électriques avant que l’un de ses collègues ne tire à deux reprises et blesse mortellement l’assaillant.

Quel est le bilan ?

Selon des sources proches du dossier, un homme âgé de 29 ans, un passant, a été mortellement blessé. Deux autres personnes ont été grièvement blessées : un homme de 34 ans transporté en « urgence absolue » à l’hôpital parisien Georges-Pompidou et une femme de 54 ans. Une femme de 26 ans et un homme de 31 ans ont été blessés légèrement.

« La personne la plus grièvement blessée (…) va mieux », elle « a été opérée et donc aujourd’hui elle est sauvée », s’est réjoui dans la nuit Gérard Collomb, qui s’est rendu à son chevet à Georges-Pompidou. « Deux de ses amis sont dans un autre hôpital, ils sont totalement hors de danger. Une quatrième personne qui avait été blessée est aussi hors de danger », a-t-il ajouté.

Que sait-on de l’assaillant ?

Il s’agit d’un Français né en 1997 en Tchétchénie qui « n’avait pas d’antécédents judiciaires », selon une source judiciaire, qui ajoute que ses parents ont été placés en garde à vue dimanche matin. Cheveux bruns, porteur d’une barbe non taillée, habillé au moment des faits d’un pantalon de jogging noir, l’assaillant ne portait pas de papiers sur lui.

S’agit-il d’une attaque terroriste ?

Un communiqué attribué à Amaq, l’organe de propagande de Daesh, a revendiqué l’attaque d’un « soldat de l’Etat islamique », une « opération » « menée en représailles envers les Etats de la coalition » internationale anti-djihadiste en Irak et en Syrie, une information qui n’a pas été confirmée par les autorités françaises.

La section antiterroriste du parquet de Paris a cependant été saisie « sur la foi d’une part de témoignages faisant état du fait que l’agresseur a crié « Allahou Akba » en attaquant les passants au couteau, et compte tenu du mode opératoire », a déclaré le procureur de la République de Paris François Molins.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn