Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi en Asie, en raison d’une hausse des puits en activité aux Etats-Unis, mais le repli était limité du fait des tensions géopolitiques liées au nucléaire iranien.

Vers 04H30 GMT, le baril de light sweet crude référence américaine du brut, pour livraison en juin, baissait de 29 cents à 70,41 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en juillet, cédait 47 cents, à 76,65 dollars.

La société Baker Hughes a encore signalé vendredi dans son rapport hebdomadaire une hausse du nombre de puits de forage en activité aux États-Unis, qui a augmenté de 10 unités à 844 lors de la semaine achevée le 11 mai.

Ce chiffre, qui est un indicateur très suivi du niveau futur de la production américaine, est à son plus haut depuis trois ans.

Les cours ont ces dernières semaines atteint des niveaux qu’ils n’avaient plus connus depuis trois ans et demi en raison du retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, et des menaces en ce sens que le président américain Donald Trump avait auparavant proférées.

Les marchés pétroliers ont fait une pause après une semaine au cours de laquelle le Brent a pris près de 3%“, a déclaré Oriano Lizza, experte chez CMC Markets Singapore.”Environ un million de barils de pétrole par jour disparaîtront des marchés pétroliers mondiaux en cas de sanctions américaines contre l’Iran“, a observé Greg McKenna, analyste à AxiTrader.

Mais on n’est pas encore sûr qu’elles auront l’effet escompté. Les Chinois sont prêts à combler le vide créé par l’interdiction faite par les États-Unis à leurs alliés de commercer avec l’Iran.

En annonçant mardi sa décision de retirer les États-Unis de l’accord nucléaire, M. Trump a fait savoir que Washington avait réintroduit une série de sanctions visant des entreprises aussi bien américaines qu’étrangères commerçant avec l’Iran.

Pour les experts des questions pétrolières, les prix demeurent soutenus par ces tensions géopolitiques et notamment par l’escalade entre l’Iran et Israël

Related posts