Affrontements à Gaza: Plusieurs gouvernements réclament une enquête indépendante

MANIFESTATION Le Royaume-Uni, l’Irlande et l’Allemagne demandent qu’une enquête indépendante soit conduite après la mort de 60 Palestiniens à la frontière israélienne…

Après la mort de 60 Palestiniens tués par l’armée israélienne, les gouvernements britannique, allemand et irlandais ont réclamé ce mardi une enquête indépendante ces affrontements dans la bande de Gaza.

« Je peux dire au nom du gouvernement allemand que nous sommes d’avis qu’une commission indépendante pourrait faire la lumière sur les violences et les affrontements sanglants dans la zone frontalière », a indiqué à la presse le porte-parole de la chancelière Angela Merkel et du gouvernement allemand, Steffen Seibert.

L’Allemagne, pays qui traditionnellement compte en Europe parmi les principaux défenseurs de l’Etat hébreu et considère la défense de l’existence d’Israël comme une cause nationale, se joint ainsi à plusieurs autres gouvernements soutenant l’ouverture d’une telle enquête réclamée par les Palestiniens.

« Il est urgent de relancer le processus de paix »

Le gouvernement irlandais a demandé une « enquête internationale indépendante menée par l’ONU » sur ces événements meurtriers. Le gouvernement britannique s’est également exprimé en ce sens. « Le Royaume-Uni soutient une enquête indépendante sur ce qui s’est passé », a déclaré Alistair Burt, secrétaire d’Etat au Proche-Orient et à l’Afrique du Nord lors d’une question urgente au Parlement britannique.

« Nous regrettons profondément l’ampleur du recours à des balles réelles hier », a déclaré Alistair Burt, estimant « urgent de relancer le processus de paix » dans la région.

Mais dans le même temps, et à l’image des Etats-Unis, Berlin et Londres pointent du doigt la responsabilité du mouvement palestinien Hamas. « Il est clair que chacun jouit du droit à manifester librement, mais il est tout aussi clair que ce droit de manifestation pacifique ne doit pas dériver en mouvement violent et le Hamas mise sur une escalade de la violence », a souligné le porte-parole allemand.

Les Etats-Unis, eux, ont bloqué lundi l’adoption d’un communiqué du Conseil de sécurité de l’ONU appelant à une enquête indépendante.

Près de 60 Palestiniens ont été tués lundi et 2.400 blessés par des tirs de soldats israéliens dans la bande de Gaza lors de manifestations contre l’inauguration de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, une promesse du président américain Donald Trump.

Related posts