Actualités Economie 

Forte contribution de l’Algérie au sein de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)

ALGER- Le secrétaire général de l’Opep, Mohammad Sanusi Barkindo a mis en avant lundi à Alger la forte contribution de l’Algérie au sein de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à l’effet de maitriser la volatilité des prix de l’or noir.

“L’Algérie a fait des contributions importantes au sein de l’Opep et au profit de l’industrie pétrolière mondiale”, a indiqué M. Barkindo lors du Sommet Algeria Future Energy, soulignant, le leadership du pays en faveur de la stabilisation des prix du baril sur le marché mondial du pétrole, à travers les accords de réduction de l’offre mondiale de brut.

L’Algérie a-t-il ajouté, a été ainsi un “point focal” dans les efforts consentis par l’Opep et ses alliés visant à freiner la volatilité des prix.

Le SG de l’Opep a également salué le “rôle extraordinaire” du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au sein de cette organisation, pour la stabilité du marché pétrolier au profit des producteurs et des consommateurs.

Vu tous les efforts engagés par M. Bouteflika en faveur d’un marché pétrolier stable, garantissant les intérêts à la fois des producteurs et des consommateurs, l’Opep avait ainsi décidé de lui rendre hommage, et ce, en marge de la réunion du Comité ministériel conjoint de suivi de l’Accord de réduction de la production pétrolière des pays Opep et non-Opep (JMMC), tenue en septembre dernier à Alger, à l’occasion du deuxième anniversaire de l’Accord d’Alger de septembre 2016.

Cet hommage se voulait, selon lui, “une reconnaissance de la sagesse et des efforts du président Bouteflika à travers des actions de concertation et de dialogue en direction de pays producteurs de pétrole y compris non-Opep, en vue de soutenir les prix du pétrole”.

Pour rappel, le Président de la République avait joué un rôle majeur dans la conclusion de l’accord de septembre 2016 à Alger pour la réduction de la production afin de juguler la dégringolade des cours de pétrole entamée dès juin 2014.

aps

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn