Actualités Economie 

Le numéro un iranien s’en prend à Trump avant les nouvelles sanctions

TENSIONS Le guide suprême d’Iran a prédit que les Etats-Unis sortiraient « perdants » de leur affrontement avec son pays…

A deux jours de l’entrée en vigueur de nouvelles sanctions américaines, le guide suprême d’Iran Ali Khamenei a accusé samedi le président Donald Trump d’avoir «discrédité» les Etats-Unis. Six mois après avoir claqué la porte de l’accord international sur le nucléaire iranien conclu en 2015, les Etats-Unis ont confirmé qu’ils rétabliraient lundi leurs sanctions les plus draconiennes contre Téhéran, visant le pétrole et les banques.

Adoptant une politique hostile à l’Iran depuis son accession au pouvoir, Donald. Trump, pour qui cet accord nucléaire est mauvais, avait fait imposer en août dernier une première série de sanctions économiques contre Téhéran. L’Union européenne, la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, signataires avec la Chine et la Russie de l’accord censé empêcher l’Iran de se doter de la bombe atomique, ont dit regretter la décision américaine. Toutes ses sanctions avaient été levées dans le cadre de l’accord nucléaire

«Une guerre militaire, économique et médiatique»

«Ce nouveau président américain […] a discrédité ce qui restait du prestige des Etats-Unis et de la démocratie», a affirmé l’ayatollah Khamenei sur son compte Twitter. «Le pouvoir de contraindre des Etats-Unis, en utilisant leur puissance économique et militaire est également en déclin», a-t-il ajouté. Premier personnage de l’Etat iranien et ultime décideur dans les dossiers sensibles, l’ayatollah Khamenei a rejeté les sanctions américaines.

«La dispute entre les Etats-Unis et l’Iran dure depuis 40 ans, et les Etats-Unis ont agi beaucoup contre nous», a-t-il souligné en dénonçant «une guerre militaire, économique et médiatique». Selon le guide iranien, «dans cette dispute, les perdants sont les Etats-Unis et le vainqueur est la République islamique».

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn