Actualités Tech & Net 

TIC : plaidoyer pour un écosystème favorable à l’émergence de startups en Algérie

ALGER – La nécessité de façonner un écosystème favorable à l’émergence de startups pour développer les nouvelles technologies en Algérie a été mise en exergue par des chercheurs algériens à l’occasion d’un forum organisé samedi à Alger par Algérie Télécom.

Dans ce sens, le chercheur Belkacem Habba a souligné l’importance de façonner un écosystème favorable à l’épanouissement de l’innovation et de la créativité à travers l’accompagnement de startups “depuis l’idée jusqu’à la concrétisation du projet” selon l’aps

Il a plaidé, lors de ce forum qui ambitionne d’être un espace de partage d’expérience et de motivation pour les étudiants dans le domaine des TIC et de l’entrepreneuriat, en faveur de la mise en place d’un dispositif permettant d’augmenter la vitesse d’exécution de projets innovants “en collaborant dans un environnement différent de l’entreprise classique et en adoptant de nouveaux modes de travail”.

M. Habba, qui figure dans la liste des 100 meilleurs inventeurs totalisant 1400 brevets d’invention dans le domaine des TIC notamment aux Etats-Unis d’Amérique et au Japon, a fait savoir que “pour la réussite de startups en Algérie, l’écosystème doit intégrer notamment des Fablab (laboratoires de fabrication) qui vont permettre à chaque startup de réaliser son projet innovant, lequel doit passer nécessairement par la pré-incubation, l’incubation et l’accélération”.

De son côté, Mme Sylia Khecheni, directrice de la recherche et développement d’Algérie Télécom et qui a obtenu la troisième place au concours “Stars Of Sciences” ayant réuni 18 nationalités arabes, a appelé les étudiants algériens à se lancer dans la création de startups dédiées aux TIC, un secteur porteur en Algérie.

Relatant sa propre expérience, elle a expliqué s’être distinguée, lors de ce concours, par rapport à ses concurrents avec son prototype qui consiste à créer un appareil de surveillance et de brouillage des drones amateurs pour la protection de la vie privée.

“C’est un appareil qui sert au brouillage ciblé des drones gravitant autour d’une zone”, a-t-elle expliqué, ajoutant que les drones, en vente libre dans plusieurs pays du monde et qui permettent de prendre des photos aériennes, peuvent constituer une atteinte à la vie privée.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn