Actualités Monde 

«Shutdown»: Trump et les démocrates continuent leur bras de fer sur le mur à la télévision

Le mur de la discorde. Donald Trump s’est adressé à la nation, mardi soir, pour tenter de rallier l’opinion à son projet de « barrière en acier » à la frontière mexicaine. Les leaders démocrates ont, eux aussi, regardé leurs concitoyens dans les yeux, accusant le locataire de la Maison Blanche de « fabriquer une crise » et de « prendre les Américains en otage ».

Faute d’accord budgétaire, le shutdown partiel de l’administration américaine semble bien parti pour continuer, avec 800.000 employés fédéraux qui n’ont pas été payés depuis 18 jours selon le site 20minutes

Donald Trump n’a pas apporté de nouveaux arguments, mais il a changé la forme. Sur un ton solennel, il a lancé un avertissement face à « une crise humanitaire et sécuritaire grandissante à la frontière sud ». Il a notamment cité « les milliers d’immigrants qui tentent chaque jour d’entrer dans notre pays illégalement ».

Cote à côte comme des parents en colère, Chuck Schumer et Nancy Pelosi ont répondu à Donald Trump. Il « doit cesser de prendre les Américains en otages et de fabriquer une crise », a lancé la Speaker de la Chambre. « On ne peut pas gouverner en piquant des colères. « Il joue sur la peur et pas les faits, sur la division et pas l’unité », a martelé le leader de la minorité démocrate au Sénat. Il n’ont rien profosé de neuf – leur vote pour sortir du shutdown en remettant le mur à plus tard ne passera jamais le Sénat ou un veto présidentiel.

Donald Trump a annoncé une rencontre pour tenter de mettre fin à la crise, mercredi, mais les négociations semblent dans l’impasse. Conséquence, le shutdown, qui va entamer son 19e jour, pourrait bien devenir le plus long de l’histoire et dépasser les de 21 jours de la présidence de Bill Clinton, en 1995/96. Triste record.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn