Actualités Economie 

Trois événements majeurs de ce début d’année risquent de bouleverser les prix du pétrole pour le reste de l’année

LONDRES – Trois événements majeurs de ce début d’année risquent de bouleverser les prix du pétrole pour le reste de l’année, prédit une étude publiée par l’experte des questions énergétiques, Dr Ellen Wald, dans les colonnes du site économique britannique Investing.

Pour l’experte, le premier évènement est la publication récente d’une étude indépendante sur les réserves saoudiennes, la première de ce genre dans le royaume. L’étude a été réalisée par les consultants pétroliers DeGolyer et MacNoughton et montre que les réserves pétrolières saoudiennes s’élèvent à 263,1 milliards de barils.

Ce chiffre ne comprend pas la part du pétrole de l’Arabie saoudite dans la zone neutre qu’elle partage avec le Koweït. Selon cette experte, la divulgation de cette information est importante pour deux raisons. Premièrement, cela prouve, explique-t-elle, que le scepticisme à l’égard des réserves auto déclarées de l’Arabie saoudite n’est pas fondé.

“De toute évidence, l’Arabie saoudite n’induit pas le public en erreur quant à la taille et au caractère récupérable de son pétrole”, a indiqué Mme Wald. Deuxièmement, l’Arabie saoudite a choisi de publier cette information avant une vente d’obligations prévue au cours du deuxième trimestre de l’année par Aramco, la société publique du pétrole.

Selon elle, il semble clair que l’annonce des chiffres officiels des réserves à ce moment-ci, vise à renforcer l’offre obligataire d’Aramco. Par conséquent, le marché sait plus ou moins à quoi s’attendre concernant la capacité de l’Arabie Saoudite à œuvrer pour la stabilisation des cours. Pour ce qui est du deuxième événement, il concerne l’offre iranienne sur le marché.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn