Actualités Monde 

Plateau du Golan : l’UE refuse de reconnaître la “souveraineté” d’Israël

 L’Union européenne (UE) refuse de reconnaitre la “souveraineté” d’Israël sur le plateau du Golan syrien occupée et juge dangereuse la volonté de modifier le tracé des frontières manu militari, a affirmé Federica Mogherini, cheffe de la diplomatie européenne lors de son intervention mardi au Parlement européen.

“L’UE ne reconnaît pas la souveraineté d’Israël sur les territoires occupés et cette position, réitérée maintes fois, s’applique pour le plateau du Golan” occupée et annexé en 1967 par Israël, a-t-elle déclaré lors d’un débat avec les eurodéputés réunis à Strasbourg pour leur dernière plénière avant les élections européennes.

“Modifier des frontières manu militari est une idée dangereuse. Les normes internationales doivent être respectées”, a-t-elle insisté.

Au total, 37 anciens ministres des Affaires étrangères et dirigeants européens, dont le Belge Guy Verhofstadt, chef du groupe de l’Alliance des Libéraux et démocrates européen (ALDE), ont demandé lundi par lettre à Federica Mogherini de réaffirmer la position de l’UE pour contrer le président américain Donald Trump, selon des médias.

Le président américain s’est prononcé le 21 mars en faveur de la reconnaissance de la “souveraineté” d’Israël sur le Golan, une décision en rupture avec la position des Etats-Unis depuis des décennies.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn