Actualités Economie 

Le PDG d’Alliance Assurances Hassan Khelifati candidat à la présidence du FCE

Le patron d’Alliance Assurances a indiqué que qu’il s’est « énergiquement opposé par écrit et publiquement à ces incohérences ».Il déclare qu’il étais intimement convaincu, que la majorité d’entre nous étions contre le mode de fonctionnement établi par le Président sortant et son équipe restreinte au sein même du conseil exécutif (CE). Ces derniers, dans une confusion d’ambitions malsaines ont réussi à placer le Forum dans une situation fragile et peu crédible »

Dans le cas où il est élu, Hassan Khelifati s’engage à ce que le FCE s’interdise « toute initiative à caractère politique (déclaration de soutien politique, participation financière ou matérielle à une quelconque campagne électorale ou tout financement des institutions politiques.) », laissant toutefois aux membres la liberté de s’engager politique mais « à titre strictement personnel avec interdiction formelle d’engager le Forum ».

« Le moment est venu pour toutes les forces saines du pays afin de s’engager résolument vers les nouveaux horizons dont la puissance de l’heure nous recommande de se libérer et de se préparer à réaliser la grande oeuvrer du renouveau national dont les fondements ont été définitivement scellés par la volonté inébranlable du peuple algérien.»

Pour conclure Hassan Khelifati s’engage  dans le cas où vous m’élisez à la présidence du Forum à :

  1. respecter et faire respecter la stricte neutralité politique du forum dont le rôle n’est pas de se mettre à disposition d’un quelconque parti politique. Les membres du forum demeurant bien entendu, libres de leurs engagements politiques mais à titre strictement personnel avec interdiction formelle d’engager le Forum. A ce titre le forum s’interdira toute initiative à caractère politique (déclaration de soutien politique, participation financière et/ou matérielle à une quelconque campagne électorale ou tout financement des institutions politiques, etc.)
  2. conformer impérativement le FCE aux missions qu’il s’est données ou de celles qu’il est amené à se donner dans le futur, conformément aux lois de la République.
  3. entamer un débat interne pour enrichir les statuts du Forum dans la perspective de renforcer sou fonctionnement démocratique et notamment pour promouvoir le rôle des jeunes et des femmes chefs d’entreprises. A ce titre, un large débat impliquant l’ensemble des membres du FCE dans l’option ou non de transformer le FCE en syndicat patronal. Dans ce sillage, les membres se prononceront sur le maintien, le cas échéant, de son appellation actuelle.
  4. recourir à chaque fois si nécessaire, au vote à bulletin secret ou tout autre moyen moderne, tel que le vote électronique, pour régler les questions d’intérêts communs et promouvoir le consensus le plus large dans la prise de décision.
  5. C’est vrai que le forum a pris une dimension nationale avec l’installation des délégations de wilaya, mais les délégués sont complètement marginalisés de la décision et livrés souvent à eux- mêmes et sans écoute, d’où notre projet de donner plus de rôle exécutif aux délégué(e)s à travers un mécanisme de représentation dans l’exécutif directe ou périodique. Les délégué(e)s sont le fer de lance du nouveau Forum avec un rôle plus décisif à l’avenir.

L’accès aux responsabilités dans les organes exécutifs doit être basé sur le mérite, la compétence, l’expertise et l’expérience. Nous proposerons une marge proportionnelle dans le vote direct des organes exécutifs, afin d’offrir des opportunités aux compétences et ne pas laisser la décision à la discrétion d’une minorité.

Parce que je reste convaincu que le Forum des Chefs d’Entreprises recèle en son sein suffisamment de compétences et de bonnes volontés pour porter avec mol cette ambition que c’est en toute confiance que je m’engage envers vous et vous donnerais ma pleine mesure dans cette mission humaine porteuse de grands espoirs.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn