Actualités Monde 

Un maréchal en dérive

Tant tôt en dure tant tôt en cool, le maréchal Haftar peine à distinguer claire

Le maréchal libyen Khalifa Haftar a de nouveau évoqué l’Algérie, dans un discours qu’il a prononcé  jeudi dernier à l’occasion d’une cérémonie en son honneur dans l’Est de la Libye. Khalifa Haftar, qui avait menacé il y a quelques jours l’Algérie de « transférer la guerre sur ses frontières en quelques instants » a, cette fois changé radicalement d’approche, en évoquant le rôle de ce pays dans le processus de paix en Libye.

« Chaque pays a apporté de l’aide selon ses moyens » a déclaré le maréchal libyen, ajoutant que « l’Algérie nous a beaucoup aidés ces quatre dernière années ».

Après ses menaces contre l’Algérie, le chef de guerre libyen semble ainsi vouloir s’assurer le soutien de ce pays dans une certaine mesure, d’autant plus que ses derniers propos ont été largement critiqués tant de la part du gouvernement de Tripoli que des médias algériens. Il est d’ailleurs à rappeler que Khalifa Haftar est revenu sur ses menaces il y a quelques jours en accusant la chaîne qatarie Al-Jazeera, qui avait diffusé ses propos de « vouloir créer une crise » entre la Libye et l’Algérie.

 

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn