Actualités 

Illizi :Apres l’inondations d’importants dégâts, le manque de moyens bien lisible

Les images qui ont envahi le réseau social Facebook, quelques minutes seulement après les précipitations montrent une ville qui appartient à l’âge de pierre. Des routes coupés, des poteaux électriques tombés, des toits des foyers et des sièges publics inondés à l’image de l’office national du tourisme (Onat) et du stade communale de la cité Beni Oueskon. « Tout est trafiqué dans ce bled », ironise un internaute.

L’armée et la Protection civile ont dû intervenir dès les premiers jours des inondations, souvent pour évacuer des citoyens encerclés par les eaux ou acheminer des vivres à d’autres.

La montée soudaine des eaux dans certaines régions a surpris des citoyens qui ont dû être secourus par la Protection civile et l’armée. Le vendredi 7 juin, des bédouins nomades coincés par les eaux à Oued Takhemalt ont dû être évacués par un hélicoptère de l’armée.

Selon les schémas prospectifs d’aménagement et du développement durable du plan d’aménagement du territoire de la wilaya d’Illizi, adopté en 2016 : « Les zones de Djanet et Illizi, en raison de leurs topographies défavorables, sont des zones d’accumulation et de crues, fortement exposées aux inondations où les populations, les infrastructures de communication et les terres agricoles subissent souvent des dégâts importants.»

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn