Actualités 

L’EURO FLAMBE A NOUVEAU POUR QUELLE RAISON ?

Après avoir chuté de manière spectaculaire la semaine dernière, l’Euro atteint aujourd’hui son plus pic le plus haut sur le marché parallèle. Il y a une raison à cela et celle-ci indique une volonté d’acheter la monnaie européenne dans le but de la transférer hors du pays, notamment au Canada.

Une correspondance d’un parlementaire canadien, Pierre Luc Dusseault, élu de la province de Sherbrooke a été récemment adressée au ministre canadien des finances. Dans sa lettre le député alerte le ministre sur la possibilité d’un transfert massif d’argent vers la province du Québec par des anciens membres de la classe politique algérienne aujourd’hui emprisonnés ou encore en liberté. Le député dit avoir la preuve qu’un vaste projet de blanchiment d’argent par de nombreux algériens faisant partie du système politique dirigé par l’ex président de la république algérienne est en train de se mettre en place. Cette alerte du parlementaire canadien est à prendre très au sérieux.

En effet il y a un indice qui ne trompe pas, celui de la montée spectaculaire de l’euro entre hier et aujourd’hui alors qu’il y a une semaine la monnaie européenne avait connu son cours le plus bas vis-à-vis du dinar. La demande était tellement faible que l’offre abondante a fini par faire de la braderie. Ces deux derniers jours c’est le phénomène inverse qui s’est produit. Cela s’explique par un nombre très élevé des acheteurs de cette devise. Mais qui sont ces acquéreurs ?  Des Harraguas qui profitent de cette période estivale où la traversée de la Méditerranée est sans danger ? Certes il y a toujours des irréductibles voulant à tout prix quitter le pays pour aller tenter leur chance ailleurs mais ils ne doivent pas être aussi nombreux qu’ils l’étaient l’année dernière car la surveillance effectuée aussi bien par les gardes cotes algériens est de plus en plus efficace. Par ailleurs les jeunes savent aujourd’hui que s’établir en France, en Italie ou en Espagne est devenu tellement difficile  pour tout immigré clandestin en provenance d’Algérie car le pays n’est pas considéré comme une zone de guerre ou d’extrême pauvreté.

Ceux de nos compatriotes qui arrivent à passer par les mailles du filet de protection européen savent aujourd’hui qu’ils n’ont aucune chance d’obtenir un droit d’asile et ils finissent soit par raser les murs ,  soit par entre tenaillés par une peur fondée d’être interpellés par la police qui les expulse immédiatement chez eux . La      plupart d’entre eux  reprennent d’ailleurs le chemin du retour au pays. L’explication de la montée vertigineuse de l’euro ne s’explique donc pas par une éventuelle augmentation de la Harga. Il faut la chercher ailleurs et cet ailleurs se trouve au niveau de tous ces politiciens qui étaient très liés au système politique instauré par Bouteflika qui leur a permis de s’enrichir scandaleusement en amassant des fortunes colossales . Des fortunes qui ne sont pas dans les banques mais cachées chez eux ou dans des endroits inaccessibles et connus seulement par les membres de leurs familles. Tous ces ministres anciens ou récents savent aujourd’hui que leurs jours sont comptés et qu’ils finiront tous par tomber dans la trappe de la  justice  qui s’est jusqu’ici montrée implacable à leur sujet. Il ne s’agit pas seulement de ministres, il y a aussi de très nombreux fonctionnaires et des hommes d’affaires propulsés comme tels alors qu’ils ne disposaient d’aucun argent.

Cela fait manifestement  beaucoup de personnes mais aussi énormément de dinars que ces gens aux abois veulent liquider en échange de sommes d’euros significatives qui leur permettront de les transférer ailleurs là où ils pensent ne plus être inquiétés pour assurer un avenir, s’ ils en ont encore,  mais surtout ceux de leurs enfants. Cette inquiétude qui leur pend aux trippes les fait sortir aujourd’hui de leurs tanières comme des loups apeurés. L’alerte donnée par ce député canadien qui ne veut pas que son pays serve de refuge à tous ceux qui n’’ont cessé des années durant de dilapider l’argent appartenant au peuple algérien doit être prise au sérieux par celui qui dispose aujourd’hui du pouvoir réel car le gouvernement actuel dont une partie à commencer par son chef faisait partie du système décrié par le peuple ne pourra initier une traque contre ces dilapideurs de fonds publics.

 

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn