Actualités 

Peut t-on encore faire confiance aux islamistes ?

La présidence de l’APN  sera peut être islamiste . En effet le député islamiste représentant « l’Alliance verte » a de fortes chances de s’asseoir au perchoir de la chambre basse du parlement pour diriger les débats. Quelle ironie du sort !

Le FLN parti majoritaire n’a pas pu s’entendre sur le choix de celui qui remplacera Moad Bouchareb, qui avait démissionné sous la pression de ses nombreux adversaires. Mohamed Djemai le nouveau secrétaire général de ce parti ne fait pas non plus l’unanimité au sein la formation qu’il dirige et il a décliné lui aussi l’offre faite par ses soutiens qui sont loin d’être nombreux. Les islamistes profitent donc de l’occasion et ont concocté une alliance contre nature avec le RND, le MPA, TAJ  et d’autres députés indépendants. Quelle volte –face de la part de ces partis de la mouvance islamiste qui prétendent soutenir le mouvement citoyen alors qu’ils viennent de signer un pacte avec le diable ?

Pour rappel ces partis de l’ex alliance présidentielle ont soutenu à fond la candidature d’Abdelaziz Bouteflika pour un cinquième mandat. A présent que leurs formations politiques sont décapitées et leurs leaders emprisonnés ils tentent leur chance avec ces islamistes qu’ils fustigeaient à longueur d’année. En considérant ce qui ce vient de se passer à l’assemblée nationale il apparait clairement que ces partis islamistes qui font partie des « forces du changement » ont un pied dans le pouvoir ancien et un autre dans celui qui se profile à l’horizon. Comme opportunisme on ne fait pas mieux ! On comprend dès lors leur tiédeur dans les propositions qu’ils ont faites dernièrement en déclinant soi disant leur feuille de route. Pour ces islamistes la présence de Bensalah ne les dérange pas.

Ce qu’ils veulent surtout c’est d’aller vers une élection présidentielle à tout prix et sans garantie de transparence pour pouvoir présenter leurs candidats. Sauf que le peuple a compris le jeu de ces politiciens barbus qui n’ont cessé de tromper les Algériens en se présentant comme des démocrates sincères alors qu’ils sont en réalité des conservateurs impénitents d’un ordre ancien qui ne laisse aucune place aux libertés individuelles et qui ne veut certainement pas d’une justice indépendante eux qui ont une arrière pensée bien ancrée dans leurs mentalités rétrogrades celle d’instaurer une justice telle qu’elle existe dans les monarchies du golfe .En fin de compte ils ont bien fait de dévoiler dès à présent leur stratégie . Le peuple lui n’a qu’une revendication qui ne cesse d’être répétée celle de bâtir un Etat de droit consacrant la séparation des pouvoirs, garantissant toutes les libertés individuelles, mette fin à toutes les discriminations sexistes et donnant la priorité absolue à l’égalité des chances. Et cela les islamistes n’en veulent pas et c’est pour cela qu’ils disparaitront progressivement de la scène politique nationale.

 

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn