Actualités Éditorial 

La liberté selon Mihoubi

Le candidat à l’élection présidentielle Azzedine Mihoubi a une curieuse conception de la liberté. Lors de sa dernière intervention où il a présenté devant un parterre de cadres de la haute fonction publique ses 15 engagements, l’un d’eux, en fait l’essentiel, au regard de ce qui se passe depuis le 22 février dernier et qui concerne la liberté d’expression a été malmené de manière outrageante. En effet s’agissant des libertés collectives et individuelles, le candidat Mihoubi a dit qu’il s’engagerait à défendre celles-ci à condition qu’elles ne portent pas atteinte à nos coutumes et à nos traditions. Il y a donc toujours une condition et cela veut dire que rien ne changera avec ce prétendant à la magistrature suprême. Cela signifie que si demain quelqu’un s’exprime sur la liberté de la femme ou pense le contraire quant il est question d’exaction d’ordre religieux ou qui touche de manière générale à un tabou ancestral qui ne doit plus exister il sera sanctionné. De quelle liberté donc Mihoubi parle t-il, de celle de son mentor Bouteflika ? Si c’est le cas cet engagement n’est pas passé inaperçu et Mihoubi le lendemain de l’élection passera aux oubliettes et pour toujours.     

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn