Actualités 

Crise en Libye: un cessez-le-feu après les efforts de la diplomatie Algérienne

Les protagonistes de la crise en Libye observent un cessez-le-feu au terme d’intenses efforts de l’Algérie en vue d’une solution politique et inclusive à la crise telle que préconisée par les Nations Unies.

Les parties libyennes, le président du Conseil présidentiel du gouvernement d’union (GNA), Fayez al Sarradj, et le maréchal Khalifa Haftar, ont répondu à l’appel pour un cessez-le-feu, ouvrant  la voie aux tractations pour un règlement politique à la crise qui secoue la Libye depuis la chute du leader libyen Mouammar El Gueddafi en 2011.

Après les forces sous la conduite du maréchal Khalifa Haftar, le GNA reconnu par la communauté internationale, a annoncé dimanche qu’il accepte le cessez-le-feu auquel ont appelé plusieurs pays, dont l’Algérie, pays voisin de la Libye, qui a longtemps milité pour un retour au calme dans ce pays voisin longuement menacé par les affres de la guerre.

Fruit des efforts pour résoudre la crise en Libye, le président de la République,Abdelmadjid Tebboune, qui a reçu samedi à Alger le ministre congolais des Affaires étrangères et de la opération, Jean-Claude Gakosso, fut destinataire d’un message du président congolais en sa qualité de président du Comité de haut niveau de l’Union Africaine (UA) sur la Libye.

Ce message comporte une invitation adressée au président de la République pour assister à la réunion que le Comité compte tenir le 25 janvier courant.

aps

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn