Actualités Éditorial 

Rebrab relance le projet EVcon

Le capitaine d’industrie qu’il a toujours voulu être. Il s’agit bien sur d’Issad Rebrab s’est remis au travail juste après sa sortie de prison où il a été condamné pour voir surfacturé des équipements destinés à réaliser son projet de purification de l’eau qui a séduit les français et qu’il voulait étendre dans son pays où les dirigeants de l’époque avaient tout fait pour l’en empêcher. A présent que l’obstacle est surmonté Issad Rebrab, plus tenace que jamais se prépare pour aller en France pour relancer son projet qu’il qualifie de révolutionnaire. Pour le moment il a suspendu la décision de son extension en Algérie. Il attend sans doute un geste du nouveau gouvernement qui ambitionne des positions diamétralement opposées à celles des précédents gouvernements. Quand ce sera fait l’homme d’affaires algérien le plus connu à l’étranger remettra sur rail tous les projets industriels en suspens dans son propre pays.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn