Éditorial LA UNE 

Respect du code de la route : La notion d’homicide introduite

Jusqu’ici les infractions routières même celles ayant entrainé la mort et causé des blessures graves étaient considérées comme un délit. Ce ne sera plus le cas dorénavant puisque le ministère de l’intérieur compte saisir la justice pour que celle-ci introduise la notion d’homicide involontaire et selon des cas bien précis volontaire dans le code pénal en durcissant les peines encourues pour tous ceux qui causent des accidents de la route provoquant la mort de personnes ou leur causant des handicaps . Les plus visés sont les transporteurs collectifs de personnes et les chauffeurs de camions routiers  car ce sont eux généralement les causeurs d’accidents. Une série de mesures coercitives et même criminalisantes seront également prises contre les  conducteurs véhicules particuliers qui ne respecteront pas la vitesse limite signalée dans les panneaux routiers  ou conduisant leurs véhicules sous l’emprise de l’alcool ou des stupéfiants  et qui provoqueront des accidents causant mort et blessures. L’autre mesure phare concerne l’utilisation du téléphone portable en conduisant. La peine encourue est le retrait de permis et en cas de récidive une peine d’emprisonnement.               

Articles relatifs

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn