Actualités Economie 

ALGERIE/ MARCHE DES DEVISES : ENTRE SPECULATION ET ALTERNATIVES TRANSACTIONNELLES.

Sur divers plateaux télévisés animés par des experts en économie il est aisé de retenir quelques indicateurs axés particulièrement sur la pratique de l’activité parallèle aux circuits officiels de change ‘’dinar-devises’’, notamment le volume circulant sur les places publiques de nos villes et villages, mais pas les causes qui sont à l’origine de ce phénomène.

Ainsi au cours de ces émissions les débats prennent cours sur le phénomène et les mesures d’une possible éradication, ces mesures consistant souvent au rappel de l’application de la loi en la matière.

Mais que peuvent faire nos représentants aux niveaux des deux chambres, sinon légiférer sur des textes dont les limites sont immédiatement constatées au vu de la complexité du phénomène.

D’un autre angle de vision, la lutte contre la bureaucratie, la corruption, l’évasion fiscale, la surfacturation à l’importation, sera plutôt le principe de régulation, décidée par les pouvoirs publics.

Les points inscrits dans le programme du président de la république Abdelmadjid Tebboune, viennent à point nommé concrétiser la stratégie de l’Etat à mener à terme son programme de redressement tous azimuts, industrie, tourisme, entre autres, l’hôtellerie de luxe qui pourrait jouer le rôle de transaction pour une réelle convertibilité, développant l’industrie touristique grande consommatrice de ces services, bien sûr une fois autorisée, tout comme dans les grands commerces qui en feraient également partie, permettant une meilleure fluidité transactionnelle.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn