Actualités 

Les sacrifiés d’Istanbul

Ils seraient mille ou peut être plus nos ressortissants qui sont aujourd’hui bloqués à l’aéroport Atatürk d’Istanbul dans un espace de confinement qui leur a été attribué par les autorités turques. Le plus grave c’est qu’ils ne savent pas s’ils ont été contaminés par le corvid 19 car les policiers turcs n’ont même pas pris la peine de procéder à un dépistage. Une situation dramatique à laquelle notre ambassadeur dans ce pays reste indifférent.

Ces centaines de personnes : Hommes, femmes et enfants, n’ont pas la possibilité de se nourrir convenablement. Ils se contentent de pommes chips et de barres chocolatées se trouvant dans les distributeurs de l’aéroport et lorsqu’ils ont soif ils en appellent à la générosité des rares personnes de passage dans cet aéroport ou de celles des agents des forces de l’ordre lesquels demandent de l’argent pour leur acheter des bouteilles d’eau . Or l’argent manque. La plupart de nos compatriotes l’ont déjà dépensé dans des achats lorsqu’ils se trouvaient en ville. Appelant sans cesse l’ambassade d’Algérie à Ankara ils n’ont aucune réponse rassurante de la part du fonctionnaire de cette ambassade. On leur dit qu’Alger est averti et que des  avions d’Air Algérie allaient venir les embarquer. Mais quand ? Car cela fait à présent une huitaine de jours qu’ils se trouvent entassés dans cet espace réduit sans aucune possibilité de déplacement . Que fait notre compagnie nationale entre temps ? Ne dispose t-elle pas d’un nombre suffisant d’appareils au sol pour pouvoir acheminer nos concitoyens ? Pourtant avec la fermeture des lignes aériennes décidée par le gouvernement il devrait y en avoir plus d’une trentaine d’avions cloués au sol et qui pourront dès qu’on donne l’ordre et partir à destination de la Turquie. Les autorités turques doivent s’impatienter de voir enfin ces avions Air Algérie atterrir sur les pistes de l’aéroport d’Istanbul  et évacuer ces quelques mille personnes et les ramener  enfin dans leur pays. Ces Algériens qui ont fait ce voyage de plusieurs milliers de kilomètres pour se détendre ou pour affaires se trouvent aujourd’hui dans un état de réfugiés semblables à ces syriens qui ont fui la guerre dans leur pays sauf que nos concitoyens ont une patrie qui les attend mais qui ne fait toujours rien pour les ramener chez elle. Cette affaire s’apparente à un scandale qui renseigne au plus haut point la déliquescence dans laquelle se trouve aujourd’hui le pays.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn