Actualités Science 

Annaba coronavirus : Clinique « Al Farabi » lutte à sa manière

Dans le cadre de lutte contre la propagation du coronavirus et pour éviter  perte de vie l’effort du secteur de la santé se double, et ce, grâce à clinique « Al-Farabi ». Cet établissement privé s’est engagé à mettre ma majorité de son équipement médical à  la disposition de la direction de la santé d’Annaba.

Avec l’objectif de gérer cette crise, qui a marqué dix (10) cas positif aux coronavirus au niveau de la wilaya d’Annaba, selon des statistiques.

La clinique « Al-Farabi » à elle seule fait la donation de 10 lits de réanimation entièrement motorisés, 10 moniteurs de surveillance (5 paramètres), 10 pousse-seringues électriques, 3 respirateurs de réanimation, et 3 défibrillateurs.

En effet, c’est lors d’une réunion avec les responsables de la DSP d’Annaba, les représentants de toutes les cliniques privées d’Annaba, que ces derniers ont décidé à participer dans l’effort local de lutte contre le coronavirus. En attribuant une partie de leurs équipements et matériels médicaux à la DSP.

Ces équipements seront distribués très prochainement au niveau du service infectieux de l’hôpital Dorban et les CHU d’Annaba.

Un don qui marque un point de force pour le secteur médical, qui va renforcer la prise en charge des patients, voire sauver des vies, d’une part.

D’autre part, les dons ne s’arrêtent pas ici seulement mais aussi les professionnels de la santé privée vont rejoindre le corps médical du secteur de la santé d’Annaba, très prochainement.

Tous unis et mobilisé pour un seul but << sauver les âmes >>. Une course contre la montre, où tout le monde devrait être conscient et responsable, pas pour se protéger seulement mais pour protéger ses parents, ses amis, ses amours et son pays.

Chaque minute qui passe est très importante. Chaque jour qui passe sans l’enregistrement d’un nouveau cas est une bénédiction. Chaque personne guérie est un espoir pour le monde entier.

Rappelons que, l’ensemble des CHU d’Annaba dispose de moins de dix (10) respirateurs de réanimation opérationnelles et encore moins de 10 appareils, d’après les déclarations de professionnels de la santé au sein des CHU de la wilaya.

Par là et malheureusement, la réalité est un peu piquante pour la direction de la santé, puisque les cliniques privés disposent de meilleurs équipements que la DSP.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn