Actualités Éditorial 

JIJEL : NOUVELLES BREVES DE JIJEL ET D’AILLEURS

Poursuivant la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, les éléments de la Sûreté de la wilaya de Jijel ont mis la main sur plus de cinq (5) kg de drogue et procédé à l’arrestation de dix sept (17) individus au mois de mai dernier, a indiqué la cellule de Communication et des relations publiques (CCRP) relevant de ce corps de sécurité.

5,062 kg de drogue et 229 comprimés de psychotropes récupérés: tel est le bilan des opérations menées par les policiers, au cours de cette période, qui s’est soldée également par l’arrestation d’individus, impliqués dans diverses affaires criminelles et dont l’âge varie de 19 à 45 ans. Cinq (5) d’entre les mis en cause sont en fuite, précise le bilan communiqué par la CCRP.

Les éléments de la Gendarmerie nationale ont, lors d’une perquisition faite dans un domicile à El Ancer (sud-est de Jijel), découvert une quantité de cocaïne (estimée à 0,7 g), des comprimés de psychotropes et un flacon contenant un produit hallucinogène, le tout confirmé par un laboratoire régional d’analyses, a-t-on appris auprès de la cellule de Communication du Groupement territorial de la Gendarmerie nationale à Jijel.

Des investigations menées suite à des informations parvenues à la brigade, le mis en cause (K.M, 33 ans) à été appréhendé au niveau de la localité de Laraba, relevant de la commune d’El Ancer, et présenté devant la juridiction compétente.

Le sable de mer fait encore parler de lui à Jijel où la Gendarmerie à saisi mardi dernier (16 juin) un camion chargé de ce matériau extrait illégalement sur les plages de la côte – est de la région.

C’est sur la route dite « poids lourds » qu’un camion entourloupe, circulant tous feux éteints et sans plaque minéralogiques, a été intercepté par les gendarmes, le conducteur a pris ses jambes à son cou à la vue des éléments de ce service sécuritaire, pour s’évaporer dans la nature : Bilan de cette opération : saisie de 6 mètres cubes de sable de mer, très prisé dans le secteur du bâtiment, ainsi que le camion de marque Saviem qui a pris la destination de la fourrière communale.

Tout comme le liège qui a fait couler beaucoup d’encre dernièrement après l’agression d’agents des forêts, le sable de mer, extrait de manière illicite sur le littoral oriental de Jijel, restent encore la cible des prédateurs dans cette région.

Une affaire de corail éventée à Jijel : Un réseau mafieux s’attaquant aux richesses de corail a été démantelé récemment par la Gendarmerie nationale d’El Aouana qui a saisi des équipements GPS, dans un barrage routier sur la RN 43 reliant Jijel et Bejaia.

Le conducteur d’un véhicule de marque Peugeot 308, immatriculé à Jijel, répondant aux initiales de Y.M (39 ans) ainsi que quatre passagers à bord de la même voiture, ont été arrêtés. La fouille du véhicule a permis de découvrir trois équipements GPS utilisés pour la localisation  du corail en mer ainsi qu’une quantité de 26 gr de corail lors d’une perquisition faite à domicile.  Une procédure judiciaire a été dressée à l’encontre de ces mis en cause, a indiqué la cellule de Communication du Groupement territorial de la Gendarmerie nationale à Jijel.

La manifestation culturelle « tous au balcon », initiée par la direction de la Culture à la wilaya de Jijel et lancée pour son coup d’envoi à El Milia (sud-est de Jijel) se poursuit au niveau d’autres localités de la région.

Au menu, plusieurs spectacles animés par des comédiens, clowns et artistes, sous forme de théâtre de rue, à la grande joie surtout des bambins et de leurs parents.

L’initiative a été favorablement accueilli d’autant qu’elle intervient en période de crise sanitaire, pour dérider les jeunes et moins jeunes. Le rire est le propre de l’homme, dit-on.

Une campagne de nettoyage du cimetière central « Sid Ahmed Amokrane » de la ville de Jijel a été lancée hier vendredi à l’initiative de l’association religieuse relevant de la mosquée Bilal Bnou Robbah, avec le concours de l’APC de Jijel.

Evidemment, cette opération a eu un écho favorable et une participation de nombreux volontaires venus pour aérer cet espace, où les herbes et autres pousses ont envahi les lieux. Il était pratiquement de circuler entre une tombe et une autre du fait de l’encombrement des espaces par ces végétations.

Bravo et félicitations aux initiateurs de cette campagne et aux bénévoles qui n’ont pas lésiné sur les moyens (humains et matériels) pour débroussailler et bien entretenir ce cimetière, arrivé à saturation il y a belle lurette. Un geste éco-citoyen et civilisationnel très apprécié.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn