Actualités Info région 

ANNABA :Les bénéficiaires du projet 650 logements LPA revendiquent virtuellement

Ils ont en Ras-le-bol ! C’est pour une énième de fois que les bénéficiaires du projet 650 logements LPA, se rassemblent pour revendiquer leur droit au logement. Un problème qui perdure depuis 8 ans déjà. Ses victimes se sont manifestées avec toutes les façons possibles, en organisant un sit-in aux portes du siège de la wilaya d’Annaba, en bloquant la route qui mène à la wilaya, mais malheureusement pour eux, rien n’a changé.

Depuis le début de l’épidémie du Covid-19, les protestataires en question ont pris leur mal en patience, jusqu’à ce qu’ils trouvent une nouvelle façon de se manifester pour attirer l’attention des autorités et de l’opinion publique. Alors, ces derniers ne se laissant pas marcher sur les pieds, ouvrent un espace virtuel pour partager leur problématique sur la toile. De plus, ils se jettent au cou de chaque publication diffusée sur la page Facebook officielle de la wilaya d’Annaba, et ce, avec des commentaires répétitifs et sans cesse.

Eux, et comme chaque personne qui fait face à un problème ont trouvé cette nouvelle méthode de revendication virtuelle. C’est sur les commentaires de la page Facebook officielle de la wilaya, que tout le monde peut retrouver les problèmes, dont la majorité de la population est entrain de vivre, sans que cela ne soit banni ou bloqué.

En effet, les bénéficiaires de ce projet protestent encore contre l’entreprise turque en charge du projet depuis 2012 « Kartas », et ce, depuis les temps de l’ex-wali Mezhoud.

Ajoutons que, l’affaire des bénéficiaires des 650 logements promotionnels aidés (LPA) ne cesse de fermenter, pour ainsi dire, avec l’ajout des anciens et récents ouvriers, employés par l’entreprise turque KARTAS, à la liste des indignées, après que cette dernière se soit retirée du site du projet, réalisé à près de 25%.

De plus, précisément en novembre 2017, l’entreprise a été l’objet d’une mise en demeure, sous peine de se voir retiré le projet à moins que les travaux reprennent et que les délais d’achèvement du projet soient sérieusement respectés.

Avec une très grande patience et volonté, les bénéficiaires du projet, qui sont tous des cadres se sont littéralement installés aux portes de la cité pour protester contre l’entreprise turque en charge du projet depuis 2012 « Kartas », et ce depuis et à plus d’un titre.

Des bénéficiaires qui ont placé leurs espoirs dans les paroles du précédent wali d’Annaba M. Salamani Mohamed, qui avait promis de régler le problème au plus haut niveau, sans qu’il y est la moindre évolution dans le dossier.

Ils ont subi le même sort avec l’ex wali M. Mezhoud Touffik, et voilà qu’à présent leur atome d’espoir est placé sur le nouveau wali d’Annaba M. Berrimi Djamel Eddine, afin qu’il prenne en charge leur misérable situation et faire valoir leurs droits, en suspend depuis 8 ans maintenant.

Il convient de signaler, que d’après les dires de citoyens, en dépit de la mise en demeure qu’elle a reçue, l’entreprise ” Kartas” faisait semblant de travailler sur le projet en apparence pour gagner du temps.

Une situation complexe où juridiction, responsabilité et habilitations s’entrechoquent, résultant sur un état de frustration extrême, qui éprouve la patience des bénéficiaires fatigués des promesses menteuses depuis des années.

Dans un autre contexte, le premier responsable a tenu une réunion jeudi dernier au niveau de L’APW, et ce, avec la présence des élus et responsables de la wilaya consacrée au suivi de la situation du développement général des différents projets, dans les divers secteurs, spécifiquement en ce qui concerne les 110 zones d’ombre, qui ont été recensées au niveau de tout le territoire de la wilaya d’Annaba, dont une importante enveloppe financière de 300 milliards de dinars a été dégagée pour la prise en charge de ces zones.

Ainsi, le wali d’Annaba a déclaré que très prochainement une délégation ministérielle sera présente à Annaba pour la supervision de l’opération de relogement de 1.235 logements à la cité Merzoug Ammar, située au niveau de la commune de Sidi Ammar.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn