LA UNE 

REMANIEMENT/SUR LE FRONT DE LA RECONSTRUCTION : « LABORIEUSE ET DIFFICILE ETAPE POST CORONAVIRUS ».

Nous sommes sur le front de la reconstruction post pandémie, les actions à court, moyen et long terme sont enclenchées tous secteurs confondus et à tous les niveaux à l’échelle nationale.

Les décideurs politiques et les économistes nationaux plus attentionnés que jamais sur l’impact de la crise sanitaire, font face à des alternatives impératives du« comment s’en sortir et relancer l’économie nationale ?».

A l’échelle planétaire, les économies sont également en difficultés, suscitant des inquiétudes partout dans le monde.

Notre pays, comme chacun le sait ne peut se démarquer de l’état de cause, en se réorganisant, chaque fois que ce serait nécessaire en opérant à des remaniements dans les secteurs stratégiques, pour parer aux effets de la double crise économique et sanitaire (chute des prix du pétrole et le coronavirus).

S’il y a une négligence à éviter, comme celle faite par le passé c’est de se libérer graduellement de la dépendance des revenus du pétrole, cause essentielle de la vulnérabilité de l’économie Algérienne.

A ce titre, le président de la république Abdelmadjid Tebboune a procédé mardi soir à un remaniement ministériel, partiel visant particulièrement les finances et l’énergie, secteurs clés de lutte contre la dépendance internationale.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn