Actualités Economie 

MINES/DECRYPTAGE ET IMPULSIONS : « UN SECTEUR AUX RESERVES EXEPTIONNELLES ».

Un message fort du président de la république Abdelmadjid Teboune, en première lecture du dernier remaniement ministériel opéré dernièrement et qui ne démérite nullement d’une clairvoyance dans les décisions de haut niveau.

Longtemps jugé pour son potentiel géologique et minier, ce secteur pourtant stratégique était le parent pauvre, aux autres départements auxquels il était rattaché, mais aujourd’hui fort de son département, il aura donc l’avantage à jouer son vrai rôle dans le développement économique et social du pays.

Ce secteur resté peu productif, puisque il était confronté à de diverses contraintes bureaucratiques, manque de formation et absence d’investissements en ce qui concerne la recherche et l’exploitation.

Ainsi l’Algérie tient à valoriser ses ressources minières et ce dans un nouveau cadre législatif, facilitant l’accès à l’exploration et au développement de l’exploitation par des capitaux, publics et privés, nationaux et internationaux.

De l’avis de nombre d’experts, la création d’un département consacré aux mines, est en soi-même, un défi à relever, par une meilleure approche pour le développement de ses activités liées à ces réserves exceptionnelles dont dispose le pays, qui étaient et sont toujours source de convoitise à l’international, donc en mesure de développer des partenariats à intérêts multiples, notamment la formation et les moyens technologiques d’exploration des gisements de minerais rares, confirmes donc les milieux les plus avertis.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn