Actualités Info région 

Les mariages au temps du Corona Un témoignage d’un jeune marié

Le coronavirus semble plus fort que tout. Dès son installation dans la wilaya d’Annaba tout a été suspendu jusqu’à nouvel ordre. Aujourd’hui la vie a repris son cours partiellement, les commerces ont ouvert, le transport en commun a repris ses activités, etc. Cependant, plusieurs autres lieux publics sont toujours en suspension, à savoir, les salles des fêtes. Rappelons que, le dernier mariage organisé au niveau d’une salle des fêtes à Annaba a été pris d’assaut par la police, où les nouveaux mariés furent mis en quarantaine pour leur lune de miel. De même pour les invités venant de la wilaya d’Alger, qui eux aussi ont été et placés en quarantaine, et ce, pour le non-respect des mesures de prévention contre le Covid-19.

Malheureusement, la salle des fêtes en question ” Tassili” a été fermée définitivement sur ordre du premier responsable de la wilaya.

Suite à cette leçon, toutes les fêtes du mariage ont été annulées…mais, pas pour tout le monde.

Certains couples ont décidé de s’unir en s’adaptant à la situation, malgré les fonds déjà dépensés, sur la salle, le dîner, les cartes d’invitation, les boîtes de gâteaux, etc.

C’est le cas de M.R, âgé de 27 ans qui a convolé en justes noces sans trompette ni tambour, ni cortège ni fête « Il y a 4 mois, j’avais annulé mes noces à cause de cette pandémie. Mon mariage a été fixé pour le mois de mars. J’avais loué une salle des fêtes, commandé les gâteaux et le dîner. Ma mère a distribué les cartes d’invitation. Le virus est arrivé avec toutes les interdictions de regroupement”, nous raconte-t-il.

Malgré l’instauration du confinement, le jeune homme n’a pas reporté son mariage.

“Après un moment de réflexion, une discussion avec mon épouse et un conseil de famille, nous avons décidé à le faire avec les moyens du bord ” la simplicité”.

En effet, j’ai pris mon épouse tout seul dans ma voiture. Ma mère a préparé un diner entre la petite famille à la maison et basta !

On n’a pas voulu gâcher la journée de notre mariage, surtout par rapport à la date qui représentait notre journée de rencontre, en même temps il était important pour moi de passer le Ramadhan avec mon épouse.

J’ai reçu plein de félicitations de la part de mes collègues, ma famille et mes amis, par téléphone et Facebook. Et pour rigoler, le jeune marié nous a dit que les invités n’auront pas de cadeaux à acheter, au moins.

Pour ma part, j’ai reçu de l’argent que j’ai mis de côté pour notre nouvelle vie de jeunes mariés.

Dans un même contexte, plusieurs autres couples on fait de même, ils ont établi juste l’acte de mariage et la Fatiha sans faire de fête, et ce, au niveau des 48 wilayas du pays.

Ces derniers ont programmé de faire une petite fête après que les choses reviennent à l’ordre. Par contre, il y a des couples qui ont choisi de reporter la date leur mariage jusqu’au nouvel ordre, pour faire une fête, car pour eux c’est sacré, et cela reste une question de choix.

Certes que le corona virus a tout suspendu mais il n’a pas pu suspendre les choses de la vie

Articles relatifs

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn