Actualités Economie 

Economie/pain Fini le gaspillage du pain

La consommation du pain a reculé de 30% depuis le début de la pandémie du Covid-19 a souligné  le président de la fédération nationale des boulangers (FNB).

Vu sous cet angle, le confinement sanitaire n’a pas eu que des aspects négatifs puisqu’il a provoqué une baisse significative du gaspillage de pain.

La production de pain a baissé en passant de 50 millions de baguettes /jour avant le confinement, à 33 millions de baguettes/jour actuellement, soit une baisse enregistrée de l’ordre de  30% , ce qui correspond à un bon comportement des familles.

Mr Youcef Khalafat a souligné lors d’une rencontre tenue dimanche avec les représentants de la presse que la fermeture des restaurants, fast-food et autres réfectoires au niveau des établissements universitaires , scolaires, et ceux de l’enseignement professionnel , dans le sillage des mesures de prévention contre la propagation du covid-19-, a eu un impact positif sur le phénomène du gaspillage du pain.

Ainsi, seuls 3,5 millions de baguettes de pain ont été jetées durant les trois derniers mois  de confinement sanitaire.

Ce qui est loin des 20 millions unités de pain quotidiennement gaspillées à l’échelle nationale.

Le président de la FNB, a soutenu que dorénavant les campagnes de sensibilisation contre le gaspillage de cette denrée, doivent cibler  les structures citées  plus haut, pour leur inculquer de meilleurs comportements.

De leur côté les ménagères doivent continuer sur cette lancée pour économiser davantage.

Lors de cette rencontre Mr Khalafat a mis en relief la retenue des boulangers d’augmenter le prix du pain, à la suite de la hausse des carburants consacrés par la loi des finances complémentaire 2020, d’autant plus que  des boulangeries se trouvant dans des régions non encore raccordées au réseau gaz naturel, ou en  zones d’ombre fonctionnent encore avec du Mazout, d’où la nécessité de les aider avec une baisse des charges (électricité , impôt, transport de farine…)

Ceci dit, le président de la fédération nationale des boulangers n’a pas omis de mettre le doigt sur l’énormité des charges des boulangers, notamment en  ce qui concerne l’acheminement de la farine, matière première essentielle  dans la fabrication du pain  et qui doit selon lui du ressort des gérants des minoteries.

Il a déploré à ce sujet le fait que le groupe ‘’agrodiv’’ qui accordait un soutien aux boulangers et grossistes d’une valeur de 60 000 da en compensation des couts de transport de la matière première a cessé de le faire pour les boulangers.

Saisissant cette occasion, le président de la fédération des boulangers a démenti par ailleurs toute pénurie en matière de farine.

Revenant sur la situation sanitaire vécue par le pays, Mr Khalafat a regretté le non- respect par les clients  des mesures barrières pour freiner la propagation de la pandémie du Covid-19, malgré les campagnes de sensibilisation menées dans ce sens par l’organisation qu’il préside.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn