Actualités Éditorial 

ENCORE UNE FOIS NOTRE ÉLITE EST VICTIME DE MARGINALISATION

Le cri de Toufik Mekhloufi , bloqué depuis quatre mois, en Afrique du Sud,  a de nouveau propulsé sur le devant de la scène la question des algériens bloqués à l’étranger. Dans son post mis  en ligne le samedi   4 juillet, le champion olympique a exprimé son malheur,  son désespoir  mais aussi celui de tous ces concitoyens  pris  dans la nasse aux quatre coins du monde depuis le début du covid-19 . En effet, Cela fait quatre mois que l’athlète est bloqué en Afrique du Sud.

 

Il a le droit d’estimer que son rapatriement est un geste qui est du ressort de  l’Etat Algérien pour lui assurer son retour au pays. Complètement brisé, l’homme démontre qu’il n’a aucune considération aussi bien en tant que citoyen qu’en tant qu’un chapoin . qui a hissé les couleurs nationales haut à travers le monde. Le champion  a , à mon avis,  absolument raison d’exprimer sa douleur, sa révolte , son mécontentement  et son regret . la marfinilasation est un comportements qui  crée  inévitablement un  désamour profond entre l’élite et son  pays .  Mekhloufi est loin de là. Il  n’a jamais voulu  provoquer la compassion de quiconque à n’importe quelle niveau. C’est juste une façon de s’extérioriser. A l’ère de l’Algérie nouvelle, le pays a besoin de toute ses élites, de les soutenir à pieds égales tous domaines confondus  .

 

 

 

 

 

Articles relatifs

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn