Actualités Éditorial 

LE NEOLOGISME :’’CABAS-TRABENDISTE’’ AFFICHE… FAILLITE ?

Une désertion presque totale des acheteurs de devises, en raison du contexte de la crise sanitaire qui touche le pays depuis le mois de mars passé, met indéniablement les cambistes en chômage.

Cette monnaie, en période normale était très demandée pour ses services à l’étranger et dont les fluctuations, ou variations successives connaissaient de courtes stabilités, selon les périodes et les circonstances à des besoins ponctuels ou conjoncturels.

Dans un passé récent la forte demande de ces monnaies étaient accentuée par un nombre d’utilisateurs habituels, tels les hadjis, les touristes généralement à destination de la Tunisie, mais aussi les affairistes dont le commerce s’exprimait dans le néologisme des ‘’trabendistes’ ’ou « le cabas », consistait à ‘’importer’’ en provenance des pays d’Europe et de la Turquie, des effets vestimentaires, de produits cosmétiques et autres articles recherchés…

Cette forte baisse de la monnaie étrangère résulte donc de la suspension des voyages touristiques vers la Turquie, vers la Tunisie et vers l’Europe et surtout de l’annulation du Hadj pour 2020.

Du coté frontières, elles restent jusqu’à présent fermées, accentuant la rupture d’approvisionnement du marché parallèle de cette monnaie, puisque la communauté Algérienne principale pourvoyeuse, sera quasiment absente cette année.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn