Actualités 

Annaba

PREMIER BILAN DE LA CELLULE D’ÉCOUTE DES INVESTISSEMENTS
LE WALI DÉNONCE LES ” COMPLICITÉS MALSAINES !

Il faut dire que Mr Berimi Djamel Eddine wali de Annaba, n’a pas pris de cuillère pour s’insurger haut et fort, lundi après midi, lors de la réunion-bilan de la cellule d’écoute des investissements, contre les complicités flagrantes, entre des investisseurs privés et des organismes publics de contrôle et de suivi.

Avant d’entamer le sujet, il y a lieu de savoir qui est la cellule d’écoute des investissements, et quel est le rôle qu’elle doit assumer pour le contrôle et le suivi des investissements, tous azimuts, au niveau de la wilaya de Annaba.La cellule d’écoute est un organe créé par le Chef de l’Exécutif au courant du mois d’août 2020.Elle n’a que quatre mois d’exercice, et a déjà été impliquée dans pas moins de 109 projets d’investissements, tous secteurs socio-économiques, industriels, agricoles et touristiques confondus.Elle se compose des responsables de direction de toutes les structures concernées par les projets d’investissements, inscrits ou en cours de réalisation. Elle constitue, en quelque sorte, l’œil de Moscou du Wali pour le suivi de tous les projets d’investissements à travers toute la wilaya.Chaque lundi, elle est chargée de recevoir les investisseurs pour enregistrer leurs doléances et les conseiller, ou mettre en garde certains d’entre eux, pour l’irrespect du cahier des charges ou infractions à la réglementation en vigueur.Elle est surtout responsable de la conformité des réalisations, et doit en rendre compte au Chef de l’Exécutif qui suit de très près toutes les opérations inscrites au niveau de la wilaya et de ses communes.
” TOUT LE MONDE EST COMPLICE ! “Au cours de la réunion du lundi après-midi, au niveau du siège de la wilaya, plusieurs investisseurs privés dans le domaine du tourisme, du bâtiment ou des loisirs ont exposé leurs préoccupations au wali qui présidait les travaux.Le plus important projet est celui de la réalisation du village touristique de Boukhemira.L’investisseur Mr Mebarki Ali a été reçu par la commission d’écoute, devant laquelle il devait s’expliquer sur les motifs qui l’ont empêchés de débuter son projet.Il a tout bonnement et simplement déclaré que les éleveurs de bovins, qui occupent indûment une partie de la parcelle de terrain sur laquelle il doit ériger son projet, ont refusé de quitter les lieux occupés par plusieurs étables de bestiaux.Le wali a sommé le responsable de la commune d’El-Bouni et le directeur des services agricoles, de requérir la force publique dans les plus brefs délais pour déloger les indus occupants, et de les reloger dans l’endroit qui leur a été assigné un peu plus loin.Il a même fixé la journée du jeudi, 14 janvier courant comme dernier ultimatum, avant l’utilisation de la force publique.Au cours de l’énumération des projets d’investissements en suspens, l’investisseur privé qui avait formulé le vœu d’avoir un poste au port de la ville, pour lotir son paquebot de navettes touristiques à travers les côtes bônoises, s’est tout simplement désisté par lettre écrite et certifiée, prétextant qu’il se trouve à l’étranger et qu’il abandonne le projet. Ce qui a suscité l’hilarité du wali, et celle de nous tous en somme.Mais ce qui a mis hors de lui le Chef de l’Exécutif, c’est l’occupation des 400 logements de la cité Oued D’heb sans qu’il y ait eu construction de parking, ni d’école.Le wali s’est enquis auprès du directeur de l’urbanisme et du Président de l’APC de Annaba, si le promoteur privé en question avait bénéficie de la conformité avant de procéder à l’occupation des logements.Évidemment, la réponse fut négative.Dans ce cas pourquoi lui avez vous délivré le permis de construire alors que la promotion ne comprend pas les annexes obligatoires, notamment l’école primaire, demanda le wali à plusieurs reprises.Les deux responsables gardèrent le silence, car au moment du lancement de cette méga promotion immobilière, il y avait d’autres responsables, aussi bien à la tête de la mairie, qu’à celle de l’urbanisme.Ce qui a fait dire à Mr Berimi Djamel Eddine wali de Annaba :” TOUT LE MONDE EST COMPLICE ! “

Related posts

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn