Actualités Info région 

Le cri de détresse des malades hémophiliques.

Acculés aux ultimes retranchements de la condition humaine, les malades atteints de cette anomalie héréditaire de coagulation sanguine ont affiché leur colère et se plaignent quant au manque de leur médicament essentiel à leur vie. Le directeur de l’hôpital de Ferdjioua a indiqué que le malade doit fournir une demande de provisionnement en ce médicament à l’avance pour que l’établissement hospitalier et le service concerné d’hématologie, récemment ouvert , puisse se procurer de ce médicament de la pharmacie centrale. Donc , cela doit obéir à des procédures administratives. Précisant que les sept malades de la région de Ferdjioua sont pris en charge totalement par l’EPH Mohamed Meddahi de Ferdjioua.

Par : A.Ferkhi.

Related posts

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn