Info région 

La police d’El Tarf parvient à saisir 550 pièces de monnaies archéologiques et une statuette destinés à la contrebande

Pas moins de 550 pièces de monnaie archéologiques et une statuette, destinées à la contrebande, en sus de 89 comprimés psychotropes ont été saisis par la brigade de recherche et d’investigation (BRI), relevant de la sûreté de wilaya d’El Tarf, selon un communiqué de ce corps de sécurité.

Joudi Kateeb

Agissant sur la base d’informations faisant état d’une tentative de contrebande de pièces archéologiques par un individu issu de la wilaya de Tébessa, les services de police ont procédé à l’arrestation du présumé coupable qui n’a pas tardé à dénoncer ses acolytes, a indiqué le responsable. L’enquête a permis de faire la lumière sur l’existence d’un réseau criminel organisé, spécialisé dans le trafic de pièces archéologiques et de drogue. Cette bande, qualifiée de “dangereuse”, est composée de 6 individus, originaires des wilayas d’El Kala, Tébessa et Annaba et Skikda, âgés entre 20 et 30 ans. Le cerveau de la bande est un contrebandier installé dans la wilaya de Tébessa. En effet, la perquisition du domicile du suspect a permis de mettre la main sur ladite statuette, 2 autres pièces archéologiques et 61 cartouches de calibres 16 et 12. Les 89 comprimés de psychotropes ainsi que les 550 pièces de monnaie datant de l’époque romaine ont été retrouvés dans les domiciles du reste de la bande de malfaiteurs. Présentés devant le juge instructeur du tribunal d’El Kala, les mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt pour association de malfaiteurs, contrebande de pièces archéologiques, recel d’objets d’une valeur archéologique inestimable issus d’opérations de fouilles, de trafic de stupéfiants et détention de drogue pour la consommation personnelle.

Articles relatifs

Leave a Comment

RSS
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn