Economie International 

USA: hausse surprise des stocks de brut et baisse de la production

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont affiché une hausse surprise la semaine dernière, tandis que la production a baissé pour la première fois depuis février, selon les chiffres publiés mercredi par l’Agence américaine d’information sur l’Energie (EIA).

Lors de la semaine achevée le 27 juillet, les réserves commerciales de brut ont augmenté de 3,8 millions de barils pour s’établir à 408,7 Mb, alors que les analystes interrogés par l’agence Bloomberg prévoyaient un recul de 3 millions de baril.
Le niveau des stocks y a été divisé par plus de deux depuis le début de l’année, quand il évoluait encore à 46,6 millions de barils.
Les réserves d’essence ont, elles, baissé de 2,5 millions de barils, soit davantage que les prévisions des analystes qui tablaient sur un recul de 2 millions de barils.

Les stocks d’autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole) ont augmenté de 3 millions de barils, là où les analystes anticipaient une hausse beaucoup plus modeste de 500.000 barils.

La production de brut a reculé à 10,90 millions de barils par jour (mbj) contre 11,00 millions de mbj la semaine dernière, soit le premier recul hebdomadaire de la production américaine depuis le mois de février.

Les États-Unis ont multiplié depuis le début de l’année les records de production depuis que ces statistiques ont commencé à être compilées en 1983. Celle-ci a montré des signes de stagnation lors des précédentes semaines.
La cadence des raffineries a de son côté avancé, celles-ci ayant fonctionné à 96,1% de leurs capacités contre 93,8% la semaine précédente.
Juste après la publication de ce rapport, le prix du baril de pétrole américain limitait un peu ses pertes et lâchait, vers 14H50 GMT, 47 cents à 68,29 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Articles relatifs

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn